Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bretagne : le nombre de naissances baisse encore dans la région

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

L'Insee publie ce mardi 22 octobre, le bilan démographique de l'année 2018. Comme l'an dernier, le nombre de naissances est en baisse par rapport au nombre de décès. Les Bretons sont aussi plus âgés que la moyenne des Français.

Le nombre de naissances a diminué en Bretagne en 2018.
Le nombre de naissances a diminué en Bretagne en 2018. © Maxppp - Maxppp

Région Bretagne, France

Les Bretons ne sont pas vraiment motivés à l'idée de faire des enfants. C'est ce qui ressort cette année encore des chiffres de la démographie 2018 publiés ce mardi 22 octobre par l'Insee. Pour la huitième année consécutive, le nombre de naissances est en baisse dans la région. 31.700 petits bretons ont vu le jour en 2018, soit 400 de moins par rapport à 2017.

Plus de morts que de naissances en 2018

L'Insee explique cette baisse par le recul du taux de fécondité des femmes bretonnes et du nombre de femmes en âge d'avoir des enfants. La population bretonne vieillit. En 2018, 35.500 personnes sont décédées dans la région. Il y a donc eu plus de morts que de naissances pendant l'année. 

Alors que les plus de 65 ans sont de plus en plus représentés au sein de la population bretonne, l'âge moyen des Bretons est aussi plus élevé que la moyenne de la population française. D'après l'Insee, il est de 42,5 ans dans la région contre 41,2 ans au niveau national. 

Des disparités entre les départements bretons

Malgré tout, la région a accueilli 6.000 habitants supplémentaires. Il y a toutefois de grandes disparités entre les départements. Si l'Ille-et-Vilain a vu sa population augmenter de 7.800 habitants, le Morbihan de 800, le Finistère et les Côtes-d'Armor ont vu leur population baisser de 1.000 personnes en une année. Au 1er janvier de cette année, la population était estimée à 3,33 millions d'habitants en Bretagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu