Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Bretagne : le syndicat SGP Police FO appelle au don de masques de protection

Confrontée elle aussi à la pénurie de masques de protection alors que ses membres arpentent le terrain pour faire respecter le confinement, la police en appelle à la solidarité : le syndicat SGP Police FO en Bretagne demande aux entreprises et aux particuliers de leur venir en aide.

Police nationale - illustration
Police nationale - illustration © Radio France - Adèle Bossard

En cette période de pénurie de masques, la branche bretonne du syndicat SGP Police Force Ouvrière lance un appel aux bonnes volontés : les entreprises privées et les particuliers qui auraient des masques et qui seraient en mesure de les fournir aux forces de l'ordre sont invités à écrire un courriel à cette adresse : dondemasquespourlespoliciers@gmail.com.

En effet la police s'inquiète pour sa santé dans les prochains jours du confinement, comme l'explique David Leveau, secrétaire régional de l'unité SGP Police FO en Bretagne : "Il nous en reste quelques-uns en réserve, mais comme on a pas atteint le pic en Bretagne, quand l'on sait le nombre de fonctionnaires sur la voie publique, et qu'un masque il faut le changer tous les deux ou trois heures... On avait été livré de 5000 masques, ça part extrêmement vite et les réserves s'amenuisent." 

Le 21 mars dernier, le Ministre de la Santé Olivier Véran rappelait que la consommation prévue dans l'Hexagone était de "24 millions de masques par semaine". Le "stock stratégique d'Etat" n'en comptait, à l'époque que 86 millions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess