Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bretagne : les patinoires de Noël sont-elles en sursis ?

-
Par , France Bleu Armorique

A moins de deux mois de Noël, France Bleu Armorique fait le tour des villes bretonnes qui auront le droit à leur patinoire de Noël cette année. Certaines sont en sursis pour des raisons écologiques.

A Rennes la patinoire ne reviendra pas place du Parlement.
A Rennes la patinoire ne reviendra pas place du Parlement. © Maxppp - Maxppp

Région Bretagne, France

Il n'y aura pas de patinoire de glace à Noël cette année à Rennes. La municipalité à décider d'y renoncer de la remplacer par un manège sur la place du Parlement. Les élus écologistes qui avaient fait cette demande se réjouissent. Pour eux, ces équipements sont très énergivores et représentent même une aberration écologique.

Une patinoire de 300 m2 à Saint-Brieuc

En revanche, c'est désormais une certitude, vous allez pouvoir glisser à Saint-Brieuc à partir du 14 décembre avec l'arrivée d'une patinoire en glace de 300 m2 au parc des promenades L'option glace a été choisie par la municipalité. "Le prestataire a été sensibilisée aux questions environnementales," précise-t-on. 

Une patinoire de glace il y en aura une aussi à Vannes à partir du 20 décembre place Maurice Marchais ou à Saint-Malo où la piste va s'installer à partir de la fin du mois de novembre. Les écologistes du secteur ne voient pas cela d'un très bon œil. "Que voulons-nous vraiment ? Privilégier notre plaisir immédiat parce que nous le connaissons depuis des années ou est-ce que l'on veut participer à une transition vers une société plus sobre et plus écologique ?" questionne Gérard Le Bars, membre du comité EELV du pays de Saint-Malo.

Les patinoires synthétiques, vraiment plus écologiques ?

D'après le groupe écologiste cette patinoire va rejeter du CO2 et coûter 3.600 euros en électricité par mois. La municipalité entend ces préoccupations, elle réfléchirait d'ailleurs à un moyen de compenser cette pollution.  Pour commencer, cette année, l'électricité fournit par EDF sera "verte".

A Fougères, place de la Douve ou à Redon, les commerçants ont fait le choix du synthétique. "C'est écologique et économique. Nous ne sommes pas une grosse ville il faut être raisonnable et en plus les patinoires de glace nécessitent la mise en place d'un système de refroidissement très bruyant pour le voisinage," explique Christophe Buchy, président de Redon Centre Avenir.

Mais là encore les écologistes mettent un bémol. La patinoire en polyéthylène émet moins de C02 certes, ais ce matériau est issu du pétrole. Il est donc très polluant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu