Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest

Bretagne : un appel aux citoyens pour entrer au capital d'une usine de masques

Un appel sera lancé prochainement pour proposer aux citoyens de devenir sociétaires du projet d’usine de masques soutenu par la région Bretagne. Au total, 10.000 parts sociales seront ouvertes à souscription.

Masques (illustration)
Masques (illustration) © Radio France - Johan Moison

Le projet d’usine de masques, porté par la région Bretagne, se précise. Il s’agit d’une société coopérative d’intérêt collectif (Scic) qui pourrait produire environ 40 millions de masques par an dans les Côtes d’Armor, avec une trentaine de salariés

10.000 parts sociales à 50 euros

Selon nos informations, l’usine pourrait s’installer à Grâces près de Guingamp, et un appel à souscriptions va être lancé prochainement pour que des particuliers entrent au capital de cette coopérative. En tout, 10.000 parts sociales à 50 euros seront ouvertes à souscription. 

Outre la Région, le projet associera plusieurs collectivités et organismes publics. D’autres partenaires, qui ont de gros besoin en masques, ont également été approchés. C’est le cas de plusieurs entreprises dans le secteur de l’agro-alimentaire.

D’anciens salariés de l’usine de masques de Plaintel, fermée en 2018, pourraient aussi participer à la formation des salariés. 

Guy Hascoët, l’ancien secrétaire d’État à l’économie solidaire sous Lionel Jospin, a été chargé par la Région de s’assurer de la viabilité du projet. Il ne souhaite pas s’exprimer avant d’avoir le feu vert du conseil régional.

Deux projets dans le même département

A une trentaine de kilomètres de Guingamp, une autre usine de masques est également en projet dans les Côtes d’Armor. 

Le 11 mai dernier, le milliardaire libano-suisse Abdallah Chatila a ainsi signé une promesse de vente d'une partie de l'ancien site Chaffoteaux à Ploufragan dans les Côtes d'Armor. L'homme d'affaires projette de produire sur place 250 millions de masques par an et de créer 150 emplois.

Y’aura-t-il de la place pour les deux projets ? C’est toute la question...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess