Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EN IMAGES - Un "phare" construit sur la ZAD de Brétignolles "pour dire qu'il n'y aura pas de port ici"

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Un mois après le début de l'occupation d'un terrain sur l'emprise du futur port de Brétignolles-sur-Mer, en Vendée, la "zone à défendre" s'est agrandie. Elle compte s'étendre sur de nouveaux terrains. Les opposants s'attendent à passer l'hiver sur place.

Le "phare" de la ZAD, construit "pour dire qu'il n'y aura pas de port ici", selon Sylvain, un opposant.
Le "phare" de la ZAD, construit "pour dire qu'il n'y aura pas de port ici", selon Sylvain, un opposant. © Radio France - Marc Bertrand

Un mois après la manifestation du 6 octobre sur la plage de la Normandelière, à Brétignolles-sur-Mer, la ZAD, la "zone à défendre" qui s'est installée sur un petit terrain du site est toujours là. Et elle s'est agrandie. Dortoirs en dur hermétiques à la pluie, yourtes, deux toilettes sèches, deux grandes salles pour des réunions, cuisine, les occupants construisent. Pour inciter de plus en plus de monde à rester sur place.

La ZAD ce jeudi 31 octobre à Brétignolles-sur-Mer. - Radio France
La ZAD ce jeudi 31 octobre à Brétignolles-sur-Mer. © Radio France - Marc Bertrand
Depuis le "phare", une vue sur le terrain de la dune de la Normandelière et la mer. - Radio France
Depuis le "phare", une vue sur le terrain de la dune de la Normandelière et la mer. © Radio France - Marc Bertrand
Les occupants de la ZAD se sont caché le visage pour la photo. - Radio France
Les occupants de la ZAD se sont caché le visage pour la photo. © Radio France - Marc Bertrand

"La population de la ZAD a doublé"

Un "phare", une tour en bois avec un cardinal au sommet a même été construit. Le drapeau pirate y cotoie celui du département de la Vendée : "C'est un symbole qui parle aux marins, c'est pour dire qu'il n'y aura pas de port ici", explique Dune*, un Vendéen, et l'un des occupants présent depuis les débuts. "La population de la ZAD a doublé. On a fait des constructions un peu plus pérennes, en vue de la tempête de ce week-end et des conditions climatiques de l'hiver. On veut aussi pouvoir accueillir des renforts, qui sont prêts à venir dans l'éventualité d'une reprise des travaux de la ZAD", explique-t-il. 

Les occupants occupent un terrain appartenant à un particulier qui les tolère et ne portera pas plainte pour occupation illégale. Il doit être exproprié parce que son terrain est sur l'emprise du projet de port. Mais cela prendra plusieurs mois. Ils comptent aussi investir de nouveaux terrains à proximité. Plusieurs propriétaires qui doivent être expropriés par la communauté de commune ne seraient pas opposés à voir la ZAD s'étendre sur leur terrain. 

La ZAD ce jeudi 31 octobre à Brétignolles-sur-Mer. - Radio France
La ZAD ce jeudi 31 octobre à Brétignolles-sur-Mer. © Radio France - Marc Bertrand
La ZAD ce jeudi 31 octobre à Brétignolles-sur-Mer. - Radio France
La ZAD ce jeudi 31 octobre à Brétignolles-sur-Mer. © Radio France - Marc Bertrand

Une demande de "négociation" avec le maire

La justice a rejeté, jeudi 31 octobre, le recours en référé-suspension des associations opposées au projet de port : "S'ils reprennent les travaux dans les prochains jours, ce serait clairement une provocation, la recherche du conflit. On a déposé en mairie un courrier pour solliciter une entrevue avec le maire, et entrer en voie de négociation pour éviter tout conflit", assure Dune. 

Du côté des associations justement, la Vigie, dont les recours au fond n'ont toujours pas été étudiés par la justice, on en appelle désormais au gouvernement : "Il ne s'agit plus de parler au maître d'ouvrage [la communauté de communes de Saint-Gilles-Croix-de-Vie], j'en adresse désormais au gouvernement, d'ordonner l'arrêt total du projet comme ils l'ont fait pour Notre-Dame-des-Landes. Là-bas, ils avaient laissé pourrir la situation. Il ne faut pas qu'ils fassent un Notre-Dame-des-Landes bis, avec les bateaux à la place des avions", assure Jean-Baptiste Durand, le président de La Vigie.

La ZAD ce jeudi 31 octobre à Brétignolles-sur-Mer. - Radio France
La ZAD ce jeudi 31 octobre à Brétignolles-sur-Mer. © Radio France - Marc Bertrand
La ZAD ce jeudi 31 octobre à Brétignolles-sur-Mer. - Radio France
La ZAD ce jeudi 31 octobre à Brétignolles-sur-Mer. © Radio France - Marc Bertrand

*Le prénom a été modifié. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu