Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Brexit

Brexit : l'inquiétude d'un commerçant anglais installé en Mayenne

-
Par France Bleu Mayenne

Deal or no deal ? Le Royaume-Uni est toujours dans le brouillard du Brexit. Steve Bandford, propriétaire anglais d'un salon de thé en Mayenne, s'inquiète pour l'avenir de son commerce.

Brexit : l'inquiétude d'un commerçant anglais installé en Mayenne
Brexit : l'inquiétude d'un commerçant anglais installé en Mayenne

Gorron, France

Connaîtra-t-on bientôt un happy end pour le Brexit ? Vendredi dernier, pour la troisième fois en trois mois, les députés britanniques ont recalé le traité de retrait négocié par l'Union européenne et la Première ministre Theresa May. La chef du gouvernement envisage de soumettre à nouveau son texte au vote pour éviter une sortie brutale, sans accord, de l'UE le 12 avril. 

Une situation critique suivie de très près par Steve Brandford, cet anglais installé en Mayenne à Gorron depuis l'an dernier, tient le salon de thé "Manges-tu ?" et vend également des produits anglais. Il s'agace de la situation : "le gouvernement britannique est une honte. Nous avons assisté  au vote de l’accord de Theresa May. Ses trois tentatives de vote se sont soldées par un échec. Désormais elle repousse le vote. Cette femme est folle, elle n’écoute pas les gens. Il ajoute : "Les européens se moquent probablement de nous car nous ne sommes même pas capables de trouver un accord sur le Brexit par nous-même ; c’est un pas en avant, trois pas en arrière"

Je pourrais perdre tout ce pour quoi j’ai travaillé." - Steve Brandford

Steve va se fournir dans le sud de l'Angleterre toutes les deux semaines, il appréhende un Brexit sans accord : "Mes produits sont britanniques. Ils sont importés depuis l’Angleterre dans le cadre d’un accord de libre échange. S’il y a un 'no deal' de nombreuses charges s’abattront sur ces produits. Mes clients ne voient pas leur retraite ou leur salaire augmenter et s’ils n’achètent plus mes produits, je ne peux plus payer mes factures", s’inquiète Steve.

_"Àl’allure où vont les choses aujourd’hui je pense que l’issue sera un Brexit sans accord parce Theresa May est une femme obstinée qui impose ses idées sans se soucier des gens aux revenus modestes"_a-t-il conclu.