Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Brexit

Brexit : les anglais de Haute-Vienne multiplient les demandes de titres de séjour

-
Par , France Bleu Limousin

Inquiets des conséquences du Brexit sur leur droit à rester en France, les anglais de Haute-Vienne sont nombreux à demander un titre de séjour. La préfecture a déjà enregistré près de 300 dossiers depuis le début de l'année, contre seulement 59 en 2017 et quasiment aucun l'année précédente.

Les demandes de titres de séjour déposés par des ressortissants anglais ont explosé cette année en Haute-Vienne
Les demandes de titres de séjour déposés par des ressortissants anglais ont explosé cette année en Haute-Vienne © Maxppp - Jean-Marc Loos

Depuis le début de l'année, les services de la préfecture de la Haute-Vienne voient défiler un grand nombre de demandes de titres de séjour déposées par des ressortissants britanniques. Conséquence évidente des incertitudes liées au Brexit. A ce jour, environ 250 dossiers ont été enregistrés et le nombre devrait largement dépasser les 300 demandes d'ici le mois de décembre.

Aucune certitude sur les conditions de séjour après le Brexit

En effet, en tant que citoyens européens, les anglais peuvent actuellement séjourner ou s'installer librement chez nous. Ils sont d'ailleurs des centaines à avoir fait ce choix en Limousin. Mais qu'en sera-t-il demain ? Certains d'entre eux, installés ici depuis des années, voire des décennies, s'inquiètent de devoir rentrer outre-Manche après le Brexit, les conditions de séjour des britanniques dans les pays de l'Union Européenne étant encore très incertaines.

Pour Frances et son mari James, habitant à Châteauponsac depuis 19 ans, la situation est inquiétante. Car si elle a obtenu la nationalité française l'année dernière, lui est écossais. Et tout deux se demandent ce que leur réservera l'accord sur le Brexit : James pourra-t-il rester tranquillement en France à partir de l'année prochaine ? "En couple, je ne sais pas ce que ça va donner, personne ne sait. C'est vraiment difficile..." s'inquiète Frances.

Alors James souhaite se faire délivrer un titre de séjour permanent qui enlèverait cette épée de Damoclès. En revanche, il ne demandera pas la nationalité française, il ne maîtrise pas suffisamment la langue.

Je n'ai pas envie de me reclasser parmi les étrangers" - Karen, installée en Haute-Vienne depuis 35 ans

Mais quelques ressortissants britanniques se lancent carrément dans la démarche de naturalisation. Pour Karen, par exemple, hors de question de plier bagages, elle qui est installée en Haute-Vienne depuis 35 ans. Et hors de question de se lancer dans des demandes de titres de séjour comme elle l'a fait à plusieurs reprises à son arrivée en France.

"Je n'ai pas envie de me lancer dans cette démarche" explique-t-elle, "je l'ai fait durant mes 15 premières années en France et pour moi ce serait une vraie marche en arrière. Je n'ai pas envie de me reclasser avec les étrangers alors que je me sens parfaitement intégrée". Karen vivrait la situation comme une humiliation alors que ses deux enfants, désormais adultes, sont français.

Tous espèrent qu'en examinant leurs demandes, la préfecture aura un regard compréhensif sur leur situation de britanniques si proches du Limousin et tant éloignés de la Grande-Bretagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess