Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo : 13 départements en vigilance rouge canicule, 47 en vigilance orange aux orages
Dossier : Brexit

Brexit : les Britanniques ne pourront plus voter aux élections municipales en France

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Dans la Manche, 12 Britanniques avaient été élus conseillers municipaux en 2014. Ils ne pourront pas se représenter en mars 2020 aux élections municipales. Avec le Brexit, les citoyens britanniques qui résident en France perdent leur droit de vote aux municipales et aux européennes.

Au 1er février 2020, tous les ressortissants britanniques vivant en France seront radiés des listes électorales :  ils ne pourront pas voter aux élections municipales de mars 2020
Au 1er février 2020, tous les ressortissants britanniques vivant en France seront radiés des listes électorales : ils ne pourront pas voter aux élections municipales de mars 2020 © Maxppp - Maxppp

Ce 31 janvier à minuit, le Royaume-Uni sort de l'Union Européenne. Ce Brexit a des conséquences directes sur le droit de vote  pour les ressortissants britanniques qui vivent en France. En tant que citoyen européen, ils pouvaient voter en France aux élections municipales et européennes. Ce n'est plus le cas.  Ils seront radiés des listes électorales par l'Insee dès le 1er février 2020.  

Autre conséquence : les ressortissants britanniques ne peuvent plus être élus dans les conseils municipaux en France. Dans la Manche, douze Britanniques avaient été élus conseillers municipaux en 2014  dans dix communes : Gathemo, Hambye, Laulne, Lingeard, Perriers-en-Beauficel, Picauville, Macey, Sainte-Colombe, Saint-Martin-de-Bonfossé-Sainte-Mère-Eglise. Ils ne peuvent pas se représenter aux élections des 15 et 22 mars. Mais d'ici là, ils conservent leur mandat local.

On ne peut voter ni ici, ni en Angleterre, nous sommes coincés

Darryl Miles est élu municipal à Hambye depuis 2014. Il ne comptait pas se présenter de nouveau en 2020 en raison d'un emploi du temps professionnel trop chargé mais il est déçu de ne plus pouvoir participer à l'élection localement : "C'est embêtant. On ne peut voter ni ici, ni en Angleterre car, lorsqu'on habite en dehors de l'Angleterre depuis plus de 15 ans, on n'a plus le droit de voter aux élections anglaises. Nous sommes coincés".

Même regret pour Brian, Ecossais qui habite Mortain : "C'est chez nous maintenant, on veut avoir un regard sur ce qu'il se passe ici, localement".

Je réfléchis à devenir française

De plus en plus de ressortissants britanniques qui vivent dans la Manche, réfléchissent à prendre la nationalité française comme Liane Ward Cleavely. Elle habite depuis 2006 à Graignes, une commune près de Saint-Jean de Daye, dans le centre-Manche. Elle envisage, tout comme ses enfants, de devenir française : "Mes deux garçons qui comptent faire leur vie ici - l'un vit à Nantes et l'autre est à la fac de Caen  - ont commencé à faire les démarches pour avoir la nationalité française. Et moi, je réfléchis, je vais peut-être le faire pour être certaine de rester en France, d'autant que ma fille est née en France et qu'à partir de 13 ans, elle pourra demander elle aussi la nationalité."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess