Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Brive : la ville lance une application mobile permettant de réaliser de nombreuses démarches

-
Par , France Bleu Limousin

"Brivenpoche" : c'est le nom de l'application pour tous les smartphones que vient de lancer la ville de Brive. De nombreuses démarches sont possibles : aussi bien pour signaler un trou dans la route que pour payer la cantine. Un système d'alerte de ses proches en cas de problème est aussi intégré.

L'application "Brivenpoche" est lancée
L'application "Brivenpoche" est lancée © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Elle est d'ores et déjà disponible pour tous les smartphones et elle permet de faire tout un tas de démarches depuis son téléphone portable. " Brivenpoche ", l'application mobile développée en interne par la ville, vient d'être dévoilée.

  • Quel est le but ?

L'ambition de la ville est de " regrouper dans un outil unique les demandes fréquentes des habitants " explique Marie-Christine Lacombe, maire adjointe en charge de l'administration générale. Jusqu'ici, les démarches se faisaient par téléphone, sur internet ou à la mairie. " Là, ce sera plus pratique pour de nombreux sujets ".

  • Que peut-on faire via cette application ?

Sept modules sont disponibles avec moult options à chaque fois. Le premier et principal onglet permet de "faire une réclamation". Par exemple, il est possible de signaler un problème de voirie, un trottoir à nettoyer ou un souci de stationnement, etc. Ensuite, chacun est invité à joindre l'adresse et une photo de la réclamation. C'est l'équivalent numérique d'un numéro vert téléphonique mis en place dans le passé (0.801.800.900). " Nous avons traité 4.363 appels en 2018 et résolu le problème dans 97% des cas " assure Philippe Delarue, maire adjoint en charge des quartiers. Le problème signalé via l'application est ensuite fléché vers le service concerné pour être traité dans les meilleurs délais.

"Faire une réclamation" se décline en plusieurs possibilités - Aucun(e)
"Faire une réclamation" se décline en plusieurs possibilités - capture d'écran

"Brivenpoche" permet aussi, en matière de stationnement, de connaître en temps réel les places disponibles dans tous les types de parkings. L'espace famille de la ville est aussi accessible pour payer la cantine ou inscrire ses enfants à l'école. L'application indique également où trouver les points wifi gratuit de la ville, ou encore un lien pour télécharger l'application du réseau de transport de Brive.

Voir les places de parking disponibles en temps réel grâce à Brivenpoche - Aucun(e)
Voir les places de parking disponibles en temps réel grâce à Brivenpoche - capture d'écran

Un système d'alerte

Un autre module, "alerter", permet lui de lancer une alerte en cas de souci, qu'il soit de santé ou d'agression. Pour cela, il faut avoir renseigner les numéros de téléphones de ses proches à avertir dans l'application. Un appui de 5 secondes sur l'écran du smartphone permet ensuite d'envoyer un sms à tous les contacts enregistrés au préalable.

Un système d'alerte est intégré à l'application - Aucun(e)
Un système d'alerte est intégré à l'application - capture d'écran Brivenpoche
  • L'application va-t-elle évoluer ?

Oui, Briveenpoche est amenée à connaître des développements. Des demandes pour les menus des cantines dans les écoles, pour signaler la présence des défibrillateurs, les aires de jeux, les toilettes publiques ou les pharmacies de garde existent. Tout comme des demandes en matière d'état civil. " Mais tout ne sera pas possible car l'application doit rester simple d'utilisation autant que possible " indique Marie-Christine Lacombe.