Société

Budget de l'Élysée : la Cour des comptes salue des efforts d'économies

Par Julie Guesdon, France Bleu mercredi 16 juillet 2014 à 12:07

François Hollande à l'Élysée
François Hollande à l'Élysée © MaxPPP

La Cour des comptes a salué ce mardi les efforts d'économies menés par l'Élysée. Dans son sixième rapport annuel, la Cour constate une diminution de 2,2% des dépenses de François Hollande, notamment grâce à une réduction des effectifs et des coûts de transport. La Cour des comptes se penche également sur les frais son ancienne compagne, Valérie Trierweiler, qui s'élèvent à 482.000 euros en 2013.

La Cour des comptes a salué mardi 15 juillet les efforts menés par l'Élysée pour réaliser des économies sur les dépenses du Président. Dans un rapport remis ce mardi à François Hollande, la Cour relève une baisse du budget de l'Élysée. En 2013, l'Élysée a dépensé 101,2 millions d'euros, soit 2,2% de moins qu'en 2012, où le budget était déjà en baisse.

Baisse d'effectifs et réduction des coûts de transport

François Hollande l'avait promis, en tant que président de la République, il serait exemplaire. Pour preuve de sa bonne volonté le chef d'État a veillé à ce que les effectifs du palais élyséen soient contractés . Selon le sixième rapport annuel de la Cour, le nombre d'employés passe de 1.051 fin 2007 à 836 au 31 décembre 2013. Mais des efforts peuvent encore être faits, à en croire le document : "des dispositions doivent encore être mises en place en ce qui concerne le régime des agents contractuels et les modalités du recours aux heures supplémentaires."

Autre point positif : les frais de bouche au palais, dont les dépenses sont mieux contrôlées , ainsi que la gestion "plus attentive" du parc automobile.

Enfin, le rapport pointe "le réel effet" des mesures d'économies prises sur les transports du Président. Avec 97 voyages en 2013, dont 56 sur le territoire national et une majeure partie en avion ou en voiture, le coût des déplacements de François Hollande est de 14 millions d'euros.

Valérie Trierweiler a dépensé moins que Carla Bruni

Le rapport de la Cour des comptes consacre un chapitre aux dépenses de l'ancienne compagne du Président. Tenue d'assister à plusieurs rencontres officielles, Valérie Trierweiler a coûté 481.900 euros à l'État , répartis entre ses cinq collaborateurs directs (pour une rémunération annuelle brute de 396.900 euros) et ses déplacements dans le cadre "d'activités de représentation et de soutien à des opérations de caractère humanitaire" (85.000 euros). Enfin, l'ancienne "première dame" était sous la protection de quatre officiers du groupement de sécurité de la présidence de la République. Des postes qui depuis février 2014 ont été supprimés et dont le personnel a été affecté sur des postes vacants.

La note est-elle salée ? Pas tant que cela si l'on compare avec la précédente compagne de chef d'État, Carla Bruni-Sarkozy. En 2012, l'Élysée avait publié le détail des dépenses allouées à Valérie Trierweiler - soit un peu moins de 20.000 euros par mois. Et avait, en réponse à l'interpellation d'un élu UMP, souligné que ces dépenses étaient trois fois moins élevées que les 60.000 euros mensuels qui étaient réservés à l'épouse de Nicolas Sarkozy.