Société

Buzz 2016 : l'histoire du Poilu de Pont du Château

Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne mercredi 28 décembre 2016 à 6:00

Gabriel Aymard avant la guerre, lorsqu'il portait l'uniforme des pompiers de Paris
Gabriel Aymard avant la guerre, lorsqu'il portait l'uniforme des pompiers de Paris © Radio France - Emmanuel Moreau

Début octobre, la famille Aymard a été bouleversée par une nouvelle incroyable. Les restes de l'un de ses ancêtres, disparu lors de la guerre de 14-18 venait d'être retrouvé dans la Somme. Depuis, la famille de Pont-du-Château essaye de le faire inhumer dans le caveau familial.

Gabriel Aymard avait 28 ans lorsqu'il est mort pour la France à Chilly, le 4 septembre 1916, lors de la bataille de la Somme. Son corps n'avait jamais été retrouvé, il était l'un des milliers de disparus de la première guerre mondiale. Cet ancien pompier de Paris a été fauché par plusieurs balles allemandes alors qu'il servait dans le 1er régiment du Génie. Il n'avait pas d'enfants mais de nombreux neveux, petits-neveux et arrière petits-neveux habitent toujours Pont-du-Château. Pour eux, l'oncle Gabriel était avant tout un portrait, accroché dans une des chambres de la maison familiale, et un nom que l'on citait à la Toussaint lors des visites au cimetière.

100 ans plus tard presque jour pour jour, Gabriel Aymard s'est brusquement rappelé à au souvenir de sa famille. C'est René Vinzio qui était le messager: le maire de Pont-du-Château est venu annoncer que les restes du soldat Aymard avaient été retrouvés. Une découverte faite par hasard lors d'un chantier de canalisation. Un coup de pelleteuse a permis de mettre à jour le talon d'un homme. Les restes ont été dégagés méticuleusement. La dépouille portait encore autour du cou sa plaque matricule, ce qui a permis l'identification du Poilu de Pont-du-Château.

De retour à Pont-du-Château en 2017 ?

Pas besoin de graver le nom de Gabriel Aymard sur le monument au mort de la commune, il y figurait déjà au premier rang, puisqu'il avait officiellement été déclaré mort pour la France. Un hommage particulier lui a été rendu lors des cérémonies du 11 novembre, en présence des membres de sa famille.

Aujourd'hui, sa famille, et notamment Pierre Aymard, 92 ans, son neveu, aimerait inhumer Gabriel dans le caveau familial. Elle ne sait pas où se trouve la dépouille de Gabriel Aymard. Malgré plusieurs demandes, aucun service de l'Etat ne peut leur dire où les restes ont été transférés, ni encore moins quand ils pourront être rapatriés. La situation ne devrait pas se débloquer pendant les fêtes, il faudra donc encore un peu de patience avant de le voir de retour sur sa terre natale, 100 ans après avoir été enfoui dans la terre de la Somme.