Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"C'est inratable", un supporter du Stade toulousain prêt à tout pour assister à la finale de la Champions Cup

-
Par , France Bleu Occitanie

À quinze jours de la finale de la Champions Cup face à La Rochelle, Alexandre, supporter du Stade toulousain, a déjà en poche son billet d'avion pour aller à Londres. Il est maintenant à la recherche de places restantes dans le stade de Twickenham, qui n'accueillera que 10 000 spectateurs.

Alexandre a déjà réservé son vol pour Londres mais il n'a pas réussi à avoir de place pour la finale de la Champions Cup.
Alexandre a déjà réservé son vol pour Londres mais il n'a pas réussi à avoir de place pour la finale de la Champions Cup. - Alexandre Pla

Alexandre ne raterait cette finale pour rien au monde. Le supporter du Stade toulousain a déjà acheté son billet d'avion pour Londres, où les Rouge et noir doivent affronter le Stade rochelais pour leur septième finale de Champions Cup, le samedi 22 mai. Le stade de Twickenham ne pourra accueillir que 10.000 spectateurs maximum pour des raisons sanitaires, au lieu des 60 000 habituels.

Mais le jeune homme de 28 ans n'a pas hésité longtemps. "On était à dix minutes du coup de sifflet final pour les demi-finales face à l'Union Bordeaux-Bègles et mon premier réflexe, ça a été de prendre des billets pour Londres. Sans savoir s'il restait des places pour le match et s'il y avait toujours la quarantaine", explique-t-il. "Dans ces moments-là, quand tu es sûr d'aller en finale, il n'y a plus trop de connexions. Tu ne réfléchis plus, tu prends le billet et puis c'est tout."

Ce billet le fera atterrir à Londres, la veille de la finale, le vendredi 21 mai. Sauf qu'il lui manque encore une chose essentielle pour y assister : une place dans le stade de Twickenham. L'EPCR, qui organise la compétition, affirme que 6.000 places sur les 10.000 ont déjà été vendues, principalement à des fans sur le sol britannique.

L'instance européenne du rugby a annoncé que chacun des deux clubs finalistes allaient se voir allouer 1.000 places, à répartir comme bon leur semble entre partenaires, staff élargi ou supporters. "Je ne suis pas abonné au Stade toulousain donc ce sont des amis qui devraient me prendre ma place", continue Alexandre. "S'il reste des places hors abonnés, même s'il faut débourser 500 euros, je la prendrai."

Un isolement de dix jours

La grande inconnue pour les supporters toulousains reste les restrictions sanitaires au Royaume-Uni pour les Français foulant le sol britannique. Ils doivent notamment rester en isolement pendant dix jours. "On verra bien là-bas. Je pense que je suis assez motivé et assez fou pour me retrouver devant le fait accompli à l'aéroport, et qu'on me bloque le passage.

Mais au moins j'aurai tenté le coup", détaille Alexandre, qui n'exclut pas de déplacer son vol pour arriver dix jours plus tôt. "Une finale comme celle-là, je n'en verrai qu'une seule dans ma vie. C'est juste inratable." Le jeune homme compte bien sur l'ouverture des pubs londoniens pour fêter la potentielle cinquième étoile du Stade toulousain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess