Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

C'est la rentrée pour 855.000 enseignants

lundi 31 août 2015 à 8:50 Par Marina Cabiten, France Bleu

Écoles, collèges et lycées de France, c'est la rentrée ce lundi pour les enseignants, avant l'arrivée le lendemain des plus de 12 millions d'élèves.

La rentrée des enseignants - illustration
La rentrée des enseignants - illustration © MaxPPP

Quelques inédits les attendent cette année: les programmes de maternelle, un enseignement moral et civique et la réforme des zones prioritaires. Les 855.000 enseignants français ont repris le chemin de l'école ce lundi, un jour avant les élèves. 

Grève à venir ? 

Cette rentrée poursuit les réformes lancées en 2013 par le ministre de l'Education d'alors, Vincent Peillon. Aujourd'hui portées par Najat Vallaud-Belkacem, les nouveautés de 2015 sont relativement consensuelles, contrairement à ce qui se prépare pour septembre 2016. Entreront alors en vigueur les réformes des programmes et du collège, dossiers qui pourraient peser lourd sur cette année scolaire, en raison des très fortes divisions, y compris au sein du corps enseignant.    

L'intersyndicale regroupant les organisations hostiles à la réforme du collège se réunit dès mardi pour discuter d'une grève en septembre et d'une manifestation en octobre . Trois syndicats ont d'ores et déjà déposé un préavis de grève pour la pré-rentrée des professeurs .      

À LIRE AUSSI : Les 10 nouveautés de la rentrée scolaire

Enseignement moral et civique, réforme des ZEP 

Après les attentats de janvier et les perturbations de la minute de silence dans des établissements scolaires, l'Enseignement moral et civique (EMC) était très attendu. La différence avec l'éducation civique qu'il remplace : "la cohérence", répond la ministre, soulignant que cet enseignement suivra l'élève du CP à la terminale. Surtout, cet EMC doit être plus concret et fera la part belle aux débats et à l'argumentation.  

Enfin, la réforme des ZEP (Zones d'éducation prioritaire), entamée il y a un an, finit de se déployer dans les collèges et écoles les plus difficiles, avec du soutien pour les 6ème, du temps pour le travail commun des professeurs et des primes rehaussées. Les enquêtes PISA, qui comparent les systèmes scolaires des pays les plus riches, soulignent que la France est un des pays où l'origine sociale d'un élève pèse le plus sur son destin scolaire . Les ZEP cèdent la place aux REP (Réseaux d'éducation prioritaire) et REP+ (Réseaux d'éducation prioritaire renforcés, au nombre de 350, qui recevront encore plus de moyens). Au total, il y aura 1.089 réseaux.

Certains établissements entrent dans le dispositif, d'autres sortent... et dénoncent la baisse de leurs moyens. Les parents eux s'inquiètent d'effectifs très chargés par endroits dans les classes, notamment au lycée, selon Valérie Marty, présidente de la Peep, fédération de parents d'élèves.