Société

C'est la rentrée pour la première promotion de la Beauval Académie

Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry, France Bleu Orléans et France Bleu Touraine mercredi 9 novembre 2016 à 18:20

Les 11 élèves ont été accueillis à Beauval
Les 11 élèves ont été accueillis à Beauval © Radio France - Gaelle Fontenit

11 élèves ont fait leur premier pas en cuisine ce mercredi. Ils forment donc la première promotion de la Beauval académie avec pour objectif de décrocher leur CAP cuisine en décembre 2017.

"Dès demain, vous êtes attendus à 6h45. Et vous aurez toujours avec vous les deux livres qu'on vient de vous distribuer. Ce sera votre bible". Le ton est donné. Fréderic Boulay, cuisinier et désormais formateur, prend en charge les onze élèves.

Pendant trois mois, ils auront le droit à une formation intensive : "ils vont quasiment faire les trois quarts du CAP d'ici février. Le matin, ils iront en cuisine apprendre les bases et travailler à la fois pour les restaurants du parc et pour leur propre déjeuner. Puis l'après midi, ils auront des cours de technologie culinaire. Il s'agit d'apprendre les termes techniques, le matériel ou encore l'histoire de la cuisine" précise Frédéric Boulay.

Ensuite, de février à décembre, les élèves qui auront le niveau pourront signer un contrat de professionnalisation au sein du parc de Beauval puis passer leur CAP cuisine. Durant cette période, ils seront rémunérés par Beauval en tant que stagiaires. Cela représente un investissement de 200.000 euros pour le Parc.

Objectif : décrocher un emploi au parc

"Nous manquions tous les ans de personnels qualifiés. En pleine saison, 600 personnes travaillent ici, explique Sophie Delors, la DRH du parc. L'objectif c'est donc de les garder et pourquoi pas de pérenniser leur poste".

Ismaël, un jeune Tourangeaux, devrait passer son CAP cuisine en décembre 2017  - Radio France
Ismaël, un jeune Tourangeaux, devrait passer son CAP cuisine en décembre 2017 © Radio France - Gaëlle Fontenit

Au total, le Greta a reçu une vingtaine de candidatures. Seule 11 personnes ont été sélectionnées. "Elles ont passé des tests de culture générale mais aussi, évidemment, des tests en cuisine, précise Anne Demey, du Greta. Nous voulions voir comment ils se comportent dans une brigade".

Le parc envisage de créer d'autres académies, pour former au métier de la salle -serveur par exemple- ou de l’hôtellerie.