Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"C'est mon rêve" : la mission spatiale de Thomas Pesquet passionne les Berrichons

-
Par , France Bleu Berry

Ce vendredi, à 11h49, Thomas Pesquet décollera pour sa deuxième mission à bord de la Station spatiale internationale. Les aventures de l'astronaute français fascinent certains passionnés en Berry.

Quatre écrans allumés pour suivre les actualités autour de l'ISS et de la mission de Thomas Pesquet
Quatre écrans allumés pour suivre les actualités autour de l'ISS et de la mission de Thomas Pesquet © Radio France - Jérôme Collin

Après un report d'une journée à cause de mauvaises conditions météorologiques, cette fois, ça doit être la bonne. Quatre astronautes, dont le Français Thomas Pesquet, vont décoller vendredi en direction de la Station spatiale internationale. Une mission de six mois à plus de 400 kilomètres d'altitude et en orbite autour de la Terre. Un événement qui suscite la fascination de nombreux Berrichons. 

La mission de Thomas Pesquet fascine !

Dans son bureau, Jean-Paul Pérot se prépare à passer une grande partie de la journée devant son ordinateur. Ce retraité de Neuvy-Saint-Sépulchre est un passionné de l'ISS. Il tient d'ailleurs un site Internet pour revenir sur la prouesse technologique que représente la Station spatiale internationale. "Ce que fait Thomas Pesquet, c'est mon rêve. Être libéré de l'apesanteur, ça doit être fabuleux, c'est une sensation à vivre une fois dans sa vie", explique celui qui a eu son brevet des pilotes. "J'ai pu faire des vols mais je n'en ai plus les moyens. Donc je me libère en allant sur l'ISS par la pensée", sourit Jean-Paul.

Dans le département du Cher, nous avons la chance d'avoir la station de radioastronomie de Nançay et le Pôle des étoiles situé juste à côté. Même si le site est actuellement fermé au public, impossible de passer à côté de cette actualité. "De l'impatience, de l'excitation et puis toujours un petit peu d'appréhension", confie la responsable Laura Selliez. "On va suivre avec émotion le départ et l'arrivée de la capsule à l'ISS", ajoute-t-elle. Le Pôle des étoiles a été contacté par des établissements scolaires qui vont également suivre la mission de Thomas Pesquet.

On peut facilement observer l'ISS dans le ciel berrichon

Tout le monde pourra suivre les expériences de l'astronaute français. Et il sera également possible d'observer le passage de la Station spatiale internationale dans le ciel. Pas besoin de jumelles ou de télescopes. Sur son site Internet, Jean-Paul Pérot compile toutes les informations qui indiquent les futures observations de l'ISS. "Vous pouvez aussi télécharger des applications qui vous préviennent du passage. Par exemple, le 30 avril et le 1er mai, on pourra lever la tête et voir l'ISS passer pendant cinq ou six minutes", explique ce passionné. 

Un attrait du grand public pour la science

La première mission de Thomas Pesquet, entre novembre 2016 et juin 2017, avait été inoubliable grâce aux nombreuses photos de la Terre partagées par l'astronaute. "Il a joué un rôle énorme dans la communication scientifique", salue Laura Selliez. "Cela a permis de diffuser auprès du grand public le rôle d'un astronaute, les missions qu'il peut avoir. Au Pôle des étoiles de Nançay, on nous pose beaucoup de questions là-dessus, c'est quelque chose de récurrent. Je pense que ça va continuer avec cette deuxième mission", se félicite la responsable du site. "C'est un ambassadeur. Quelqu'un de très charismatique, qui permet de faire comprendre au grand public", confirme Jean-Paul Pérot.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess