Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

C'est parti pour la folle semaine des 24h du Mans

dimanche 10 juin 2018 à 17:55 Par Julien Jean, France Bleu Maine

C'est un passage obligé pour les 60 bolides et 180 pilotes. Tous doivent passer ces dimanche et lundi par la place de la République afin que l'ACO effectue les vérifications techniques et administratives. Rendez-vous populaire qui lance la semaine de la 86ème édition des 24 Heures du Mans.

La ligier n°23 de Julien Canal en ouverture du pesage
La ligier n°23 de Julien Canal en ouverture du pesage © Radio France - Julien JEAN

Le Mans, France

Si l'on de met de côté la journée test, prologue de l'épreuve, voilà le véritable rendez-vous qui marque le début des festivités des 24h du Mans. Le traditionnel pesage a lieu dimanche et lundi en centre ville du Mans. Les 60 bolides et 180 pilotes, qui participeront à la 86ème édition de la plus célèbre course d'endurance, vont tous devoir passer par la place de République pour se plier aux vérifications techniques et administrative de l'ACO et de la FIA. Manifestation gratuite, le pesage permet également au public d'approcher les acteurs de la course et d'admirer les protos et GT qui seront au départ de l'épreuve samedi prochain.

Le pilote manceau Julien Canal qui a rejoint l'équipe Panis-Barthez-Compétition en LMP2 a ouvert le bal.  

Le pilote manceau Julien Canal lors du pesage 2018 - Radio France
Le pilote manceau Julien Canal lors du pesage 2018 © Radio France - Julien JEAN

En LMP2, l'attraction du jour pour les supporters tricolores était le passage de l'Alpinen qui a réalisé le meilleur temps des LMP2 lors de la journée test. Cette année est particulière pour la marque française qui célèbre les 40 ans de la victoire de l'Alpine- Renault A442 (avec Jean Pierre Jaussaud et Didier Pironi). Le seul succès (au général) du constructeur de Dieppe aux 24 heures du Mans.

L'équipe de l'Alpine LMP2 espère remporter l'épreuve, 40 ans après le succès du bolide tricolore sur le circuit de la Sarthe - Radio France
L'équipe de l'Alpine LMP2 espère remporter l'épreuve, 40 ans après le succès du bolide tricolore sur le circuit de la Sarthe © Radio France - Julien JEAN

Le constructeur sarthois (Oakracing - Ligier), Jacques Nicolet ne participera pas à l'épreuve. Il passe le relais à son fils Pierre Nicolet engagé sur une des 4 LMP2 du Jackie Chan Team Racing. 

Jacques et Pierre Nicolet - Radio France
Jacques et Pierre Nicolet © Radio France - Julien JEAN
Une des 4 LMP2 engagées cette année par le team Jackie Chan Racing - Radio France
Une des 4 LMP2 engagées cette année par le team Jackie Chan Racing © Radio France - Julien JEAN
Miss 24h 2018 - Radio France
Miss 24h 2018 © Radio France - Julien JEAN

Alonso, Toyota et Sébastien Bourdais au menu de la 2ème journée du pesage.

Au jeu des métaphores sports mécaniques, si la journée de dimanche était le "tour de chauffe" du pesage, cette deuxième journée en est la course. 38 équipages sont attendus ce lundi dont ceux du team Rebellion.

De retour en LMP1, l'écurie suisse vise la victoire au général avec des pilotes d'expérience (Neel Jani, André Loterrer), d'autres confirmés (Bruno Senna et Mathias Beche) et un phénomène : le jeune Thomas Laurent, 2ème au général l'an dernier au volant d'une LMP2. Rebellion, attendu en fin de matinée sur la Place de la République, espère ainsi rivaliser avec Toyota. 

Le constructeur nippon, qui court après une première victoire depuis 1985, est le grand favori de l'épreuve. Avec les retraits d'Audi et de Porsche, Toyota est désormais l'unique grand constructeur en P1 et dispose d'un double champion de Formule 1. L'Espagnol Fernando Alonso, qui va découvrir Le Mans cette année, passera en milieu d'après-midi, après avoir couru la veille le GP du Canada. Il sera accompagné du Japonnais Kamui Kobayashi, qui était devenu l'an dernier lors des essais l'homme le plus rapide de l'histoire des 24h du Mans avec un tour en 3'14''791. 

Enfin Sébastien Bourdais viendra conclure le pesage. Le pilote sarthois qui n'avait pas pu participer l'an dernier suite à un très spectaculaire accident à Indianapolis, est de retour cette année en GT avec Ford. 

Les principaux horaires de la 2ème journée du pesage : 

  • 10h10 : le pilote manceau Capillaire du team So24 sur l'Oreca n°39 en LMP2
  • 11h30 : les 2 LMP1 Rebellion Racing n°1 et n°3 avec André Lotterer, Thomas Laurent et Bruno Senna  
  • 15h50 : les 2 LMP1 Toyota n°7 et n°8 avec le double champion de F1 Fernando Alonso et Kamui Kobayashi, le pilote le plus rapide de l'histoire des 24h du Mans.
  • 16h30 : le Manceau Sébastien Bourdais sur la Ford GT n°68