Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"C'est un honneur" : 20 élèves du collège Jules Renard de Laval invités à Paris pour les commémorations du 11 Novembre

lundi 5 novembre 2018 à 18:57 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

Vingt élèves du collège Jules Renard de Laval vont assister ce dimanche aux commémorations de la fin de la première guerre mondiale, en tribune, au pied de l'Arc de Triomphe à Paris.

Les vingt élèves et leur professeur du collège Jules Renard de Laval vont assister ce dimanche aux commémorations à Paris.
Les vingt élèves et leur professeur du collège Jules Renard de Laval vont assister ce dimanche aux commémorations à Paris. © Radio France - Charlotte Coutard

Laval, France

Assister aux commémorations à Paris, ça se mérite ! Vingt élèves du collège Jules Renard de Laval et leur professeur d'Histoire-Géographie vont prendre le car dimanche matin, direction la capitale, pour se rendre aux commémorations de la fin de la première guerre mondiale, il y a cent ans

"C'est un honneur d'y aller, et on est invité par le Président de la République quand même" - Alban, 14 ans.

Le départ en car se fera à 3h30 de Laval, "ça va piquer", sourit Alban, 14 ans, mais il est quand même ravi d'aller à Paris. "C'est un honneur d'y aller, et on est invité par le Président de la République quand même", ajoute l'adolescent. C'est en effet Emmanuel Macron qui avait lancé cette invitation le 3 septembre dernier à Laval, il avait choisi le collège Jules Renard pour sa visite de rentrée des classes. Chose promise, chose due.

"Ce n'est pas donné à tout le monde d'y aller" Yasmine, 14 ans

Un privilège dont Yasmine, 14 ans, a aussi bien conscience. "Quand je l'ai appris, j'ai été un peu surprise, parce qu'auparavant je ne le regardais qu'à la télévision. Je suis contente parce que ce n'est pas donné à tout le monde d'y aller. Je pense que je ne vais réaliser que quand j'y serai", explique Yasmine.

Reportage France Bleu Mayenne

Plusieurs heures de car, des heures d'attente

Mais avant, il va falloir faire plusieurs heures de car, passer tous les contrôles de sécurité avant 9h, pour accéder à l'une des tribunes, au pied de l'Arc de Triomphe. Et attendre au moins deux heures le début de la cérémonie, à 11h. "Un programme de poilus, avec la pluie, le froid, le vent", sourit "Luc Rouxel, leur professeur d'Histoire-Géographie. "Normalement on sera aux premières loges. J'étais très très content pour mes élèves, ça a été le premier réflexe. Ensuite pour moi, dans le cadre de mon métier, c'est vraiment une apothéose, je suis vraiment très très content forcement".

"Pour moi, dans le cadre de mon métier, c'est vraiment une apothéose" - Luc Rouxel.

Le témoignage de Maëlle, 14 ans.

Le devoir de mémoire

Et selon les élèves, même 100 ans après, c'est toujours très important de commémorer la fin de la Grande Guerre. 

"Il ne faut pas les oublier, ils ont quand même laissé leur vie pour nous, il faut quand même penser à eux, quoiqu'il arrive"

"C'est important ce qu'ils ont fait pour noter pays". 

"C'était terrible, il y a eu tellement de morts et de mutilés, je trouve ça normal et important de leur rendre hommage".

Les enfants vont donc partir en car de Laval à 3h30 du matin. Il faut qu'ils passent les barrières de sécurité avant 9h, il y aura deux d'attente, avant le début de la cérémonie à 11h, jusqu'à 12h15. Ils vont pique-niquer puis se balader dans Paris, avant le à Laval vers 18H. C'est le collège qui finance le déplacement, sauf le pique-nique, qui est à la charge des familles.

Ces élèves vont ensuite poursuivre leur travail sur la Grande Guerre. Ils vont se rendre fin février à Bruxelles et sur plusieurs lieux de commémoration de la première guerre mondiale.