Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le combat des salariés de GM&S Industry pour sauver leurs emplois en Creuse

"C'était une voix" : amis et collègues se souviennent de Yann Augras

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Creuse, France Bleu Limousin

Après la mort de Yann Augras dans un accident de la route, ses amis, collègues, et tout ceux qui ont côtoyé le militant creusois se souviennent de l'homme qu'il était.

Yann Augras, à l'annonce de la liquidation de GM&S
Yann Augras, à l'annonce de la liquidation de GM&S © Maxppp - PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Amis, collègues de travail : ils ont vécu aux côtés de Yann Augras, délégué CGT et défenseur infatigable de l'usine LSI, ex-GM&S, qui vient de mourir dans un accident de la route. Ils se souviennent pour nous de ce militant charismatique, dont Libération avait tiré le portrait en 2017.

On devait se retrouver demain matin, à 5h, à l'usine - Didier Lavaud, salarié à l'usine LSI et maire de Crozant

Didier Lavaud est un collègue de Yann Augras. "On a travaillé ensemble cette semaine. Ça ne va pas être facile de retourner au boulot. On s'est tous appelés entre collègues... On devait se retrouver demain matin, à 5h, devant l'usine." Didier Lavaud est aussi maire de Crozant : "en tant qu'élu, on n'avait pas toujours la même approche des choses, mais ça se passait toujours dans la discussion."

C'était un homme exceptionnel - Franck Cariat, ancien collègue GM&S 

Les mots manquent à Franck Cariat, ancien collègue de Yann Augras à La Souterraine. Très ému, il se rappelle d'un homme charismatique, "toujours prêt à défendre les salariés. C'était notre leader : il nous a apporté son humanisme, son engagement et son attachement au territoire. C'était quelqu'un d'exceptionnel." 

Franck Cariat, licencié de GM&S, s'est reconverti dans l'immobilier. Mais il était en contact régulier avec Yann Augras. "On se tenait au courant des nouvelles ... Aujourd'hui on a beaucoup de mal à croire à cette nouvelle."  

Les salariés de l'ex-GM&S
Les salariés de l'ex-GM&S © Radio France - Audrey Tison

Yann Augras, c'était une voix - Philippe Richert, ancien cheminot et délégué CGT

Pour le retraité militant CGT Philippe Richert, Yann Augras, "c'était une voix. On l'a vu monté sur une chaise, au milieu de l'entreprise, pendant le conflit. c'est une voix qui portait partout où on a été, devant les gendarmes, devant les CRS ... Elle restera." Le maintien des postes dans la nouvelle usine LSI, c'est grâce à lui, dit en substance Philippe Richert : "Aujourd'hui on est très touchés parce qu'on ne perd pas seulement un syndicaliste engagé, mais un ami. Et aussi parce qu'aujourd'hui on n'a que des mauvaises nouvelles de cette usine. Il ne nous fallait pas cette dernière mauvaise nouvelle."

"Le sens de l'humour dans la lutte - Jean-Louis Borie, avocat des GM&S 

L'avocat des GM&S, Jean-Louis Borie a côtoyé Yann Augras dans sa lutte pour la survie de l'usine GM&S. L'image qu'il garde de lui ? Celle d'un "combattant. Il avait toujours le sourire, le sens de l'humour dans la lutte, mais jamais avec agressivité. Souvenez-vous du film On va tout péter : alors qu'il est transporté par des CRS, il leur dit 'Vous faites pas mal ! Je suis lourd !" C'était ça, Yann Augras."

L'avocat veut poursuivre le combat mené par Yann Augras : "le meilleur hommage à lui rendre ? Continuer à se battre avec les GM&S. Un combattant tombe. On se démerde pour continuer ce qu'on a." L'entreprise LSI, ex-GM&S, n'est toujours pas sauvée, même si "c'est grâce à lui, et au combat collectif qu'il a fédéré, que l'usine est toujours là" pour Jean-Louis Borie. 

Il a porté le combat de La Souterraine dans toute la France et même au-delà - Jean-François Muguay, ancien maire de La Souterraine 

Pour l'ancien maire de la Souterraine, Jean-François Muguay, Yann Augras, "c'est le cœur et les tripes. Il a fait tellement de choses pour GM&S, tellement de choses pour l'entreprise, il vivait pour ça !" Récemment encore, Yann Augras participait à une réunion sur l'avenir de LSI. "Il était dans ce combat avec vigueur, avec véhémence, avec des propos virils mais toujours très respectueux."

L'ancien maire reconnaît que les relations entre eux ont pu être "un peu difficiles" : "il pensait qu'un maire pouvait faire des choses ... mais on était dans le même combat. C'est une très grande tristesse." Jean-François Muguay qui se souvient avec tendresse : "j'étais à Filderstadt, notre ville jumelée d'Allemagne, pas très loin de Stuttgart. Un jour j'ouvre le journal, et je vois une grande page sur GM&S ! On parlait de Yann Augras ! Du combat des ouvriers ! C'était au-delà des frontières."

Les maires et adjoints écoutent Yannick Augras, délégué CGT.
Les maires et adjoints écoutent Yannick Augras, délégué CGT. © Radio France - Quentin Chillou

Les autres réactions

La Préfète de la Creuse Magali Debatte rend hommage à Yann Augras en parlant de "l’homme fidèle aux valeurs syndicales qu’il défendait au nom de la CGT avec une conviction et une force admirables".

Jean-Baptiste Moreau, député de la Creuse, salue lui un "homme de conviction, courageux, qui se battait pour son entreprise, pour ses collègues et plus globalement pour son territoire".

Le réalisateur du film autour des GM&S, "On va tout péter", Lech Kowalski, compare Yann Augras au Che Guevarra : "Cuba a le Che. La France a Yann. C'était un vrai héros."

Il a fait connaître le nom de La Souterraine au-delà des frontières de la Creuse : la ville lui rend aussi hommage.

Le président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, salue « un homme engagé et profondément sincère dans ses combats pour la défense des salariés de GM&S ».

L'Union départementale des syndicats CGT de la Creuse rend un hommage appuyé à l'un de ses militants le plus emblématique : "Notre camarade portait, partout et à chaque instant, les valeurs les plus nobles de la CGT. Avec lui dans la « place », le mot fraternité avait tout son sens. Par sa prestance, son naturel, son intelligence rare, il attirait les journalistes et médiatisait ses combats comme personne. Nous n’oublierons pas sa répartie et son humour capable de déstabiliser ou de mettre à l’aise du simple quidam au Président. Syndicaliste déterminé et convaincant, il restera pour toujours dans la lumière des projecteurs. (...) Promenant sa blouse de GM&S avec son éternel badge CGT, il nous a fait honneur."

"C'est une voix de la Creuse qui s'éteint" : la réaction de Valérie Simonet, présidente du département de la Creuse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess