Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Ça devient pénible" : dans cette maison de retraite nantaise, le protocole sanitaire agace

-
Par , France Bleu Loire Océan

Dans la maison de retraite de Saint-Joseph, à Nantes, près de 87% des 200 résidents sont vaccinés. Pourtant, l'allègement du protocole sanitaire, qui concerne notamment les visites, n'est pas d'actualité. De quoi agacer les familles des pensionnaires.

L'Ehpad Saint-Joseph, à Nantes, accueille près de 200 résidents.
L'Ehpad Saint-Joseph, à Nantes, accueille près de 200 résidents. © Radio France - Marie Roussel

Pas plus d'une visite par semaine et par résident. Dans la maison de retraite de Saint-Joseph, à Nantes, on commence à trouver le temps long. "C'est un petit peu lourd, confie Isabelle. Sa maman âgée de 100 ans a rejoint l'EHPAD en novembre dernier. Cela devient pénible de ne pas pouvoir venir comme on veut. Et puis si je veux lui apporter une boîte de chocolat, je dois la déposer à l'accueil." 

"Embêtant pour tout le monde"

C'est difficile aussi pour Marie-Thérèse, qui voit son frère de 78 ans décliner. "Il va perdre la parole, ce n'est pas possible". Alain ne parlait déjà pas beaucoup en temps normal. Depuis les restrictions des visites, sa sœur constate une dégradation de son état. "On le voit mais il est à deux mètres de distance, il n'entend même pas ce qu'on dit, avec les masques cela n'aide pas. Lui ne voit pratiquement plus personne, donc il a beaucoup de mal à s'exprimer." 

Alain est vacciné. Mais pas sa sœur. "Les rendez-vous, c'est cata ! s'exclame Marie-Thérèse. On aimerait bien que le protocole sanitaire soit allégé, mais si la direction n'a pas le feu vert du gouvernement... Il faut patienter." Le directeur de l'établissement, Xavier Relandeau, confirme : l'assouplissement des règles sanitaires n'est pas à l'ordre du jour

Pourtant 87% des résidents sont vaccinés, ici. Les familles ont donc bien du mal à comprendre. "Il y a des personnes qui sont dans la culpabilisation. Elles nous disent qu'elles ne verront pas leurs parents avant qu'ils meurent." La "vie d'avant", ce n'est donc pas pour maintenant. "Les gestes barrières sont toujours valables, puisque tout le monde n'est pas vacciné. Cela n'empêche pas d'attraper le coronavirus et de le transmettre ensuite." Pour preuve, 14 résidents sont actuellement isolés dans la maison de retraite, contaminés par un variant du coronavirus. La majorité des pensionnaires est pourtant vaccinée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess