Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ça m'avait manqué" : les jeunes footballeurs valentinois de retour sur les terrains

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

L'Olympique de Valence a relancé les entraînements pour les enfants ce lundi 30 novembre après les annonces du déconfinement. Ce retour sur le terrain s'accompagne d'un protocole sanitaire strict. Les contacts entre les joueurs sont interdits.

Les exercices ont été adaptés pour respecter les consignes sanitaires.
Les exercices ont été adaptés pour respecter les consignes sanitaires. © Radio France - François Breton

Près de 70 enfants réunis sur les terrains de foot ce mercredi 2 décembre au stade Pompidou. L'Olympique de Valence a repris les entraînements de l'école de foot. Âgés de 5 à 11 ans, les jeunes joueurs sont masqués à leur arrivée sur le terrain. "Ils l'enlèvent pendant l'entrainement", explique Fred Martinero, le responsable de l'école de foot du club.

Des exercices techniques

"On a pas le droit au contact, ça veut dire pas de matchs, pas de confrontations", poursuit Fred Martinero. À la place, les jeunes font du renforcement musculaire, travaillent leur vitesse, leur toucher de balles. "On perfectionne les gestes du footballeur", conclut le responsable de l'école de foot. Pour les 10-11 ans, ce sera des exercices sur les passes ce mercredi. Douno Hagop, leur entraîneur continue de les coacher, le masque sur le nez. "Même avec ces conditions là, pour les enfants c'est important de s'amuser de progresser, ça se voit qu'ils sont contents", confie l'animateur.

Fred Martinero, le responsable de l'école de foot de l'Olympique  de Valence.
Fred Martinero, le responsable de l'école de foot de l'Olympique de Valence. © Radio France - François Breton

Ils ont hâte que la compétition reprenne

"J'adore le foot, alors le confinement ça a été compliqué", confine Thaïs, 10 ans. Les coachs ont bien envoyés quelques défis à réaliser à la maison, mais le jeune Valentinois avait hâte de retrouver les terrains. "J'avoue, on a repris mais c'est un petit peu nul. On ne doit pas se toucher, on ne peut pas faire de matchs. En même temps, c'est bien parce qu'on fait des choses qu'on ne ferait pas autrement. Par exemple, d’habitude on va faire 5 minutes de frappes, là on peut en faire 45 minutes", raconte Thaïs, content aussi de retrouver ses copains.

Seul regret pour ces apprentis footballeurs, l'arrêt de la compétition. "J'ai surtout hâte de reprendre les matchs, d'affronter des bonnes équipes" confie Noan, 10 ans. "C'est vrai qu'il va y avoir très vite de la frustration si ça dure, affirme Fred Martinero. Ces jeunes ne peuvent faire ce qu'ils aiment. Ils ne peuvent pas dribler les adversaires, se retrouver dans les vestiaires, préparer un match ou encore parler du score et dire « j'ai gagné » ou « j'ai marqué tant de fois »."

La fédération française de football envisage la reprise des compétitions pour les mineurs pour début janvier, seulement si l'épidémie continue de ralentir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess