Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ça nous fait mal au ventre" : les restaurateurs ont du mal à croire à une réouverture mi-mai

-
Par , , France Bleu Berry

Boire un verre entre amis ou partager un repas en famille, ce sera peut-être possible sur les terrasses des bars et restaurants à partir de la mi-mai. Mais les annonces d'Emmanuel Macron sont accueillies avec beaucoup de prudence par les professionnels du secteur.

Les terrasses des restaurants pourraient rouvrir à partir de mi-mai 2021
Les terrasses des restaurants pourraient rouvrir à partir de mi-mai 2021 © Radio France - Tifany Antkowiak

Voilà une semaine qu'un reconfinement national a été annoncé. Au cours de son allocution présidentielle mercredi 31 mars, Emmanuel Macron a également ouvert la porte à une réouverture des terrasses des bars et restaurants à partir de la mi-mai. Cela dépendra évidemment de la situation sanitaire et de la progression de l'épidémie de Covid-19. 

ÉCOUTEZ - Sabine Ferrand, présidente de l'UMIH Centre-Val de Loire, reste prudente après les annonces du gouvernement

Encore de très nombreuses incertitudes pour les bars et restaurants

La profession reste très méfiante. "On commence à avoir du mal à croire toutes les annonces qui sont faites. On a eu beaucoup de dates qui ont été repoussées. Espérons que ça ne soit pas une clause de revoyure et que ça ne soit pas un os à ronger", réagit Sabine Ferrand, présidente de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie en Centre-Val de Loire. Elle salue malgré tout l'annonce d'une date. "C'est positif. Espérons réellement que ce soit mi-mai. On a besoin de pouvoir pousser les portes de nos restaurants, de nos cafés", souligne Sabine Ferrand.

La reprise va être compliquée financièrement et économiquement 

La perspective d'une reprise de l'activité en terrasse exclut de fait de très nombreux restaurateurs. "Que va-t-on faire des petits établissements dans les rues historiques qui n'ont quasiment pas de trottoirs et qui ne peuvent pas avoir de terrasses ?", s'interroge Sabine Ferrand, invitée de France Bleu Berry. "On ne peut pas ouvrir un restaurant avec 10 ou 15 couverts. Il vous faut au moins une personne en cuisine et un chef, ça se paye bien", insiste la présidente de l'Umih pour la Région.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess