Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ça tangue à nouveau au Nîmes Olympique

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Nîmes, France

Le ton est monté d'un cran ces dernières heures au Nîmes Olympique. La guerre semble bien déclarée entre le président du club Rani Assaf et l'association "Nîmes Olympique" à propos de la gestion de la section amateur. Si la DNCG tranche cela risque de compliquer les affaires du club.

Le supporters avaient retrouvé le sourire à l'issue de la saison 2016/2017
Le supporters avaient retrouvé le sourire à l'issue de la saison 2016/2017 © Maxppp - maxppp

La vie n'est pas un long fleuve tranquille au sein du Nîmes Olympique. La preuve encore ces dernières heures. Les supporters qui naviguaient pourtant sur une belle vague après la fin de la saison et la 6ème place du Nîmes Olympique ont à nouveau les jambes qui tremblent. Le navire nage en eaux troubles depuis quelques jours. Au cœur du conflit: un désaccord entre le président Rani Assaf et l'association "Nîmes Olympique".

Le président Rani Assaf, connu pour son silence, menace de ne pas se présenter ce mercredi devant la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) qui doit examiner la situation financière du club. La tension est montée d'un cran lors du conseil d'administration du club ce lundi soir qui devait valider la convention qui fixe les droits et les devoirs entre l'association "Nîmes Olympique" et la section professionnelle (gérée par Rani Assaf).

Gérer la section amateur et racheter le nom "Nîmes Olympique"

Rani Assaf qui détient au delà de la majorité des parts du club veut désormais aussi gérer les sections amateurs, jusqu'aux équipes de moins de 14 ans. Ce que refuse l'association qui propose de lui laisser la gestion de la CFA 2, des U 19 et des U 17 mais elle veut à tout prix garder le contrôle des autres équipes. Mais les ambitions du président ne s'arrêtent pas là, il souhaiterait aussi racheter le nom "Nîmes Olympique".

Son souhait a été soumis au vote, le résultat a été sans appel: 13 voix contre, 5 pour et 1 abstention. En colère Rani Assaf a donc désormais menacé de se retirer totalement ce qui ferait plonger le club. Dans ce cas la DNCG pourrait prononcer une rétrogradation du club. On n'en est pas encore là, mais les choses semblent bien figées et aucune des deux parties ne semblent ouvertes à la discussion. Les prochaines heures pourraient être déterminantes.

Mardi après-midi, en conférence de presse, le directeur sportif Laurent Boissier n'a pas dissipé l'inquiétude. Auteur du projet sportif avec Bernard Blaquard l'entraîneur, et avec l'aval de Rani Assaf, il a insisté sur la nécessité de professionnaliser la formation des jeunes dès 14 ans, expliquant que les auteurs de ce projet sont les mêmes que ceux à l'origine des bons résultats du club depuis deux ans, qu'il s'agissait donc d'un projet sportif, et uniquement sportif.

Inquiétude des supporters

Une nouvelle affaire qui vient doucher le moral des supporters, très inquiets pour l'avenir du club. Après une saison exceptionnelle (6ème du championnat de Ligue 2) les supporters ne pensaient depuis quelques jours qu'à la saison prochaine et aux ambitions de montée en Ligue 1. Une centaine d'entre-eux, venus de différentes associations, se sont retrouvés sur le parking du stade des Costières mardi après-midi pour dire leur désarroi. Et s'ils ont publiquement refusé de prendre parti dans la bataille, ils sont plus proches de Rani Assaf et de son projet sportif.

Dès lundi soir à l'issue du conseil d'administration ils ne cachaient pas leurs craintes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Depuis lundi soir, les commentaires affluent sur les réseaux sociaux, certains sur un ton décalé, sont allés jusqu'à lancer un appel aux autres propriétaires de clubs, notamment à Frank McCourt (propriétaire de l'Olympique de Marseille).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess