Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cadeaux de Noël : on n'hésite plus à les revendre

vendredi 25 décembre 2015 à 17:08 Par Nathalie Col, France Bleu Limousin

Le Père Noël n'a pas fait que des heureux. Sous le sapin, certains ont découvert des cadeaux non désirés, voire franchement indésirables, qui se retrouvent à nouveau sur le marché. Les sites internet regorgent déjà d'annonces et certains magasins se frottent aussi les mains.

Le magasin Easy Cash de Limoges enregistre un pic d'activité en décembre
Le magasin Easy Cash de Limoges enregistre un pic d'activité en décembre © Radio France - Nathalie Col

Limoges, France

Passé le boom des achats avant Noël, une deuxième période faste débute pour les enseignes spécialisées dans la revente de produits neufs ou d'occasion. Ces enseignes, qui se sont multipliées ces 20 dernières années, parlent même de la fin d'un tabou pour la vente des cadeaux de Noël. L'an dernier déjà, 52% des français se disaient prêts à revendre ces présents , un chiffre qui grimpe chaque année. Emmanuel Couturier, le gérant de la boutique Easy Cash de Limoges constate que le phénomène est "de moins en moins caché et qu'il touche désormais toutes les catégories de la population".

E. Couturier : "Les motivations sont diverses"

Encore des scrupules

Quoi qu'en disent les professionnels de la revente, en magasin ou sur internet, ceux qui revendent leurs cadeaux restent relativement discrets. Certes, ils n'ont aucun problème à se débarrasser d'un cadeau inutile à leurs yeux, mais ils n'assument qu'à moitié car ils sont rares à avouer leur démarche à celui qui leur a offert le présent indésirable. Parmi les déçus, il y en a aussi qui n'osent pas vendre leurs cadeaux et qui préfèrent les "donner à quelqu'un à qui ça fera plaisir". Quant à ceux qui refusent de se débarrasser de ces objets parfois encombrants, généralement ils les gardent "planqués au fond d'un placard".