Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Caen : Après le verdict de Viry-Châtillon, les policiers dénoncent une justice "trop laxiste"

Des centaines de policiers se sont rassemblés mardi dans plusieurs villes comme Paris et Lyon. A Caen, ils étaient une vingtaine à protester contre le verdict du procès de Viry-Châtillon, qu'ils jugent "blessant et incompréhensible".

Une vingtaine de policiers s'est réunie devant le tribunal judiciaire de Caen mardi 21 avril.
Une vingtaine de policiers s'est réunie devant le tribunal judiciaire de Caen mardi 21 avril. © Radio France - Anne-Lyvia Tollinchi

L'affaire avait fait beaucoup de bruit dans les commissariats. Le 8 octobre 2016, une quinzaine de jeunes s'en prend à deux patrouilles de police en lançant des cocktail molotov dans leurs véhicules à Viry-Châtillon, dans l'Essonne. Deux policiers, un homme et une femme, sont gravement brulés.

Sur les treize mineurs jugés, la cour d'Assises de Paris en a reconnu cinq coupables de tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Trois d’entre eux ont été condamnés à dix-huit ans de prison, un à huit ans de prison, et le dernier à six ans.

"Vous tentez de tuer du flic et ... rien. Les mecs ils sont dehors." Devant le tribunal judiciaire de Caen, Jérome n'en revient pas. Il est policier dans la brigade de nuit à Caen et le verdict le met hors de lui. "Sur les treize, vous en avez cinq qui prennent une peine  - et encore on n'est même pas sûrs qu'ils la fassent en entier - et huit qui sont carrément relaxés. Donc il y a une impunité totale. Tuez des flics, allez-y ... la justice ne fera pas son travail."

"On se dit qu'il y a vraiment un problème au niveau de la justice"

Chez les autres policiers aussi, le sentiment d'insécurité grandit. Ruddy Sergeant est secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police dans le Calvados. Pour lui, ce genre d'affaires ne peut pas être traitée comme les autres. "Il faut que les gens comprennent qu'on ne peut pas agresser des représentants de l'Etat sans conséquence. Là on a passé un cap, on parle quand même d'agressions physiques et psychologiques très très lourdes."

"C'est le quotidien du policier"

S'ils n'ont pas tous vécu des scènes comparables à celle de Viry-Châtillon, le verdict réveille de mauvais souvenirs chez beaucoup de policiers. "Je me rappelle d'une intervention un dimanche après-midi ... Une collègue féminine s'est retrouvée avec un couteau sous la gorge. Et ça, ça n'a pas fait de bruit mais la collègue l'a vécu et nous aussi. C'est au quotidien, c'est le quotidien du policier", regrette Tristan Stéphane, délégué départemental du syndicat Alliance dans l'Orne. 

On a aussi peur que les autres citoyens. Même si on est policiers, on n'est pas à l'abris des violences et on l'a bien vu à Viry-Châtillon.

Face aux réactions suscitées par le verdict, le ministre de l'Intérieur a annoncé sur Twitter qu'il allait recevoir les victimes de l'attaque cette semaine. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le ministre n'a toutefois pas apporté son soutien aux rassemblements devant les tribunaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess