Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Caen : les agriculteurs suspendent leur mouvement

vendredi 14 août 2015 à 18:38 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Arrivés très tôt hier matin devant la Préfecture du Calvados, les agriculteurs ont choisi ce vendredi après-midi de lever leur blocus. Sans avoir obtenu la moindre avancée, autant avec les industriels qu'avec les pouvoirs publics. Ils promettent de relancer d'autres actions. Retour chronologique et phrases chocs pendant leur (longue) manifestation en plein centre-ville de Caen.

Les tracteurs devant la Préfecture
Les tracteurs devant la Préfecture © Radio France - - Didier Charpin -

Ils ont joué l’effet de surprise et réussi leur coup ! Le principe d’un blocus de la Préfecture n’était connu que des responsables syndicaux. Mercredi soir ils ont fait le tour des fermes pour convaincre les agriculteurs de s’y associer. Pour ne pas être démasqués, ils ont préféré se passer des téléphones portables et des réseaux sociaux.

Jeudi matin à 5 heures près de 150 agriculteurs et une centaine de tracteurs et remorques encerclent le bâtiment symbole de l’Etat dans le Calvados.

Satisfaction d’Astrid Granger, présidente des Jeunes Agriculteurs dans le canton de Balleroy.

Les agriculteurs ont réussi leur coup

Le barbecue point de ralliement - Radio France
Le barbecue point de ralliement © Radio France - - Didier Charpin -

Une longue journée d’attente débute alors, rythmée par les réunions. La première à 14h30 avec les services de l’Etat pour connaître la déclinaison locale du plan de soutient annoncé fin juillet par le gouvernement. Puis à 18h un second rendez-vous convoqué en urgence avec les industriels.

La réunion va tourner court - Radio France
La réunion va tourner court © Radio France - - Didier Charpin -

Mais cette dernière va doucher les agriculteurs : quatre grands groupes (Danone, Isigny, Graindorge et l’abattoir Terrena de Villers-Bocage) ne sont pas venus . Les délégués syndicaux FDSEA et JA vont immédiatement quitter la salle.

Reportage de Didier Charpin

Reportage jeudi soir

Les agriculteurs sont alors totalement désabusés. Comme Guillaume , exploitant dans le Bessin

Guillaume se sent pieds et poings liés

Vendredi

Malgré la déception, plusieurs agriculteurs vont passer la nuit de jeudi à vendredi au milieu des tracteurs, devant la Préfecture.

Mais très rapidement vendredi matin , ils comprennent que cette journée n’apportera rien de neuf. « Difficile de trouver des interlocuteurs une veille de 15 août » déplore un délégué syndical.

Les tracteurs devant la Préfecture - Radio France
Les tracteurs devant la Préfecture © Radio France - - Didier Charpin -

Faute de négocier avec l’Etat ou avec les industriels, les agriculteurs peuvent prendre le temps de parler avec ceux qui, en bout de ligne, consomment leurs produits. Les clients souvent surpris de découvrir certaines réalités selon Christophe, agriculteur près de Balleroy

Agriculteurs et consommateurs pour un dialogue instructif

Le ton monte !

Vendredi midi les agriculteurs vont déverser plusieurs tonnes de fumier devant un magasin Monoprix, à 200 mètres de la Préfecture.

Monoprix visité par les agriculteurs - Radio France
Monoprix visité par les agriculteurs © Radio France - - Didier Charpin -

L’enseigne a refusé de leur donner de quoi manger. C’est visiblement une coutume lors des manifestations d’agriculteurs . L’un d’entre-eux – anonyme- assume les faits et la méthode.

Coup de sang à Monoprix

Plus globalement cette action vise un magasin qui a « provoqué » les agriculteurs selon Sébastien Debieu, secrétaire départemental FDSEA du Calvados

Monoprix aurait provoqué les agriculteurs

Les agriculteurs vont finalement lever le blocage de la Préfecture vendredi après-midi . En laissant derrière eux une place Gambetta recouverte de déchets et de fumiers. Une ultime opération escargot sur le périphérique de Caen avant un crochet pour les locaux de la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) et retour dans les fermes.

Ils promettent de revenir - Radio France
Ils promettent de revenir © Radio France - - Didier Charpin -

Ils veulent toujours obtenir une rencontre avec les industriels pour savoir s’ils ont respecté leur promesse d’augmenter les prix d’achats. Et ils veulent aussi que le gouvernement allège leurs charges (sociales, MSA …..) pour que la fiscalité de l’agriculture française soit alignée à celle des pays concurrents sur les marchés européens.

Pour se faire entendre, les agriculteurs du Calvados annoncent d’autres actions dans les prochains jours.