Société

Caen : sécurisation du port quasiment terminée

Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mardi 8 septembre 2015 à 18:20

Joël Bruneau, Maire de Caen, présente le dispositif de sécurisation
Joël Bruneau, Maire de Caen, présente le dispositif de sécurisation © Radio France - Didier Charpin

Le secteur du Port de plaisance a triste réputation à Caen. Cinq jeunes se sont noyés ces cinq dernières années après des chutes accidentelles dans le Bassin Saint-Pierre. La ville termine la mise en place d’un vaste plan de sécurisation, avec barrières, échelles, bouées et ligne de vie.

Elles étaient réclamées depuis des années ! Des barrières de sécurité sont actuellement installées le long du Port de plaisance de Caen. D’ici à la semaine prochaine, 700 mètres de protections seront fixées à deux mètres environ du bord de l'eau. Ces barrières d’une hauteur d’un mètre dix et légèrement courbées doivent empêcher les chutes accidentelles dans le bassin Saint-Pierre. Chutes aux conséquences parfois dramatiques : cinq jeunes se sont noyés depuis 2010.

Ces barrières sont dissuasives mais pas infranchissables. Donc différentes mesures de secours sont aussi prévues dans ce plan de sécurisation. 13 échelles, 12 bouées et une ligne de vie de 1 400 mètres pour permettre aux baigneurs involontaires (ou inconscients) de s’accrocher en attendant d’être secourus.

Philippe Lailler, adjoint au Maire en charge de la sécurité, détaille le dispositif

Philippe Lailler présente le dispositif

10 bars du secteur ont aussi été dotés de matériel de secours (bouée, corde de 30 m, échelle pliante et couverture de survie…..).

La dernière victime était Laurent Aubrée, un trentenaire originaire de Mondeville, décédé en décembre dernier. Ses parents avaient lancé une vaste mobilisation sur internet pour réclamer cet aménagement. Aujourd'hui Chantal Aubrée se dit satisfaite de la prise en compte de la dangerosité des lieux mais la mère de Laurent regrette la perte de temps avant la sécurisation de ce quartier à la triste réputation.

Si ça avait été fait avant notre fils serait encore là.

Victoire amère pour la maman de la dernière victime

L'installation des barrières sera terminée la semaine prochaine. Et l'ensemble du dispositif (coût 75 000 euros) sera alors en place.

Dans quelques mois, 4 caméras de vidéoprotection seront installées le long du quai Vendeuvre. Pour détecter toutes sortes de comportements dangereux liés à l'alcoolisme. Le secteur est aussi réputé pour les bagarres et les agressions.