Société

Caen : un nouveau squat pour les migrants dans le quartier de Venoix

Par Mahauld Granier, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) vendredi 17 mars 2017 à 19:55

Lors de l'expulsion du squat Drouet en février dernier
Lors de l'expulsion du squat Drouet en février dernier © Radio France - Isaure Hiace

Depuis mercredi, une quinzaine de migrants sont hébergés dans un squat rue du Maréchal Gallieni à Caen. C'est à l'initiative de l'Assemblée Générale Contre les Expulsions que le lieu a été ouvert, le bâtiment était désaffecté depuis deux ans.

C'est dans l'ancien hôtel Cyclades de Venoix qu'une quinzaine de migrants sont installés depuis mercredi. Afghans, albanais, nigérians, pour la plupart ce sont des hommes célibataires qui, compte tenu du manque de places, ne peuvent pas obtenir de logements d'urgence. Le Samu Social priorise les familles.

Après l'ouverture du squat de Mondeville il y a un mois, c'est une deuxième réussite pour l'Assemblée Générale Contre les Expulsions. Le collectif, créé en 2013, investit illégalement des bâtiments désaffectés pour y proposer un logement aux migrants. Nombreux sont ceux qui étaient avant au squat Drouet. En février dernier, les autorités avaient expulser les migrants du bâtiment.

C'est très difficile pour nous, c'est très compliqué.

Mariel, un albanais de 18 ans.

Un hôtel vétuste

L'ancien hôtel Cyclades a été laissé à l'abandon depuis deux ans. L'intérieur est vétuste, il n'y a ni eau ni électricité. Pour les membres du collectif, c'est mieux que rien. Le premier étage devrait être réservé aux familles. Pour l'instant, il y a uniquement des hommes célibataires, mais à partir du 31 mars, de nombreuses familles devraient être à la rue. Le collège Lemière qui en abrite certaines fermera ses portes à la fin du mois. Le deuxième étage est réservé aux homme célibataires, assez jeunes pour la plupart.

Çà me prend aux tripes. Je ne peux pas rester à rien faire.

La vie s'organise dans le nouveau squat

Marguerite, membre de l'Assemblée Générale Contre les Expulsions