Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Caméras et laser pour trier les olives

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La Coopérative du nyonsais a investi dans une trieuse optique pour séparer les olives destinées à faire de l'huile et celles bonnes pour la conserve. La machine trie 5 tonnes d'olives par heure, 10 fois plus que lorsque le tri était manuel.

Une trieuse optique pour les olives à la coopérative du nyonsais
Une trieuse optique pour les olives à la coopérative du nyonsais © Radio France - Nathalie Rodrigues

La coopérative du nyonsais et ses 350 agriculteurs produisent de l'huile d'olive et des olives de table. Ces olives de table doivent être noires et fripées, selon les critères de l'AOC. Jusqu'à cette année, le tri se faisait à la main. Désormais, c'est la trieuse optique qui s'en charge.

Une trieuse optique pour les olives à la coopérative du nyonsais

Les olives passent à l'intérieur de la machine: des caméras couleur détectent si elles sont assez noires; une caméra laser perçoit la texture de la peau et détermine si elle est fripée ou lisse. Les fruits verts, rouges, ou pas assez ridés sont renvoyés vers le circuit huile d'olive.

Des olives de table sélectionnées par la trieuse optique à la coopérative du nyonsais - Radio France
Des olives de table sélectionnées par la trieuse optique à la coopérative du nyonsais © Radio France - Nathalie Rodrigues

L'objectif, c'est d'augmenter la production d'olive de bouche, mieux rémunérée pour les agriculteurs et plus facilement vendue auprès des consommateurs. Aujourd'hui, l'olive de bouche représente 15% de la production de la coopérative, elle veut passer à 30%.

Une petite récolte 2013

La récolte d'olives se termine ces jours-ci dans le nyonsais. C'est une petite récolte: 750 tonnes d'olives ramassées pour la coopérative, 25% de moins que les bonnes années. C'est la 3ème année consécutive que la récolte est très moyenne.

En cause, la météo capricieuse: du gel fin novembre a bloqué la maturité; des coups de vent le 24 décembre ont mis presque 10% de la récolte à terre; et les pluies du mois de janvier n'ont pas aidé non plus.

Choix de la station

France Bleu