Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Camp de Roms incendié à Grenoble : les 81 personnes fixées sur leur sort avant le 4 janvier

mardi 29 décembre 2015 à 19:40 Par Ulysse Khalife, France Bleu Isère

Après l'incendie lundi soir du campement de Roms installé rue Gustave Flaubert dans le quartier de la Capuche à Grenoble, 18 familles ont été relogées dans le gymnase Alphonse Daudet, en attendant qu'une solution pérenne soit trouvée par la mairie de Grenoble et la préfecture de l'Isère.

18 familles sont provisoirement relogées dans le gymnase Alphonse Daudet
18 familles sont provisoirement relogées dans le gymnase Alphonse Daudet © Radio France - Ulysse Khalife

Grenoble, France

Suite à l'incendie qui a ravagé plus des deux tiers du campement de la rue Gustave Flaubert, 81 personnes sont provisoirement relogées dans le gymnase Alphonse Daudet. Dans ce gymnase, des membres de différentes associations leur viennent en aide.

Martine, bénévole, vient en aide aux familles.

Malgré les ravages causés par les flammes, certains Roms préféreraient rester dans les quelques baraques restées intactes, mais le terrain sur lequel se trouve le campement appartient à la SAGES, une société de la ville de Grenoble qui a engagé une procédure d'expulsion. Des travaux sont prévus sur ce terrain dès le mois de janvier.

Les familles sont dans l'attente d'une solution pérenne.

Lundi soir, 22 pompiers sont intervenus pour maîtriser les flammes, dont des spécialistes des risques chimiques, en raison de la présence de bouteilles de gaz. On ignore toujours la cause de cet incendie, qui n'a fait aucun blessé.

Certains Roms cherchent en vain des objets intacts sous les décombres. - Radio France
Certains Roms cherchent en vain des objets intacts sous les décombres. © Radio France - Ulysse Khalife

C'est maintenant à l'État de trouver à ces familles une solution de relogement pérenne. Elles devraient être fixées avant le 4 janvier. À cette date, le gymnase devra être évacué puisqu'il sera de nouveau utilisé pour des cours de sport.