Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Campagne d'hiver des Restos du cœur : des inscriptions en hausse dans le nord Franche Comté

mardi 21 novembre 2017 à 7:58 Par Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard

Les Restos du Cœur lancent officiellement leur campagne d'hiver ce mardi 21 novembre 2017. A Belfort et Montbéliard, l'association a débuté la distribution des denrées alimentaires un jour plus tôt. Le nombre de bénéficiaires est en hausse par rapport à l'été.

A Montbéliard, 335 personnes se sont inscrites dès le premier jour de la campagne d'hiver.
A Montbéliard, 335 personnes se sont inscrites dès le premier jour de la campagne d'hiver. © Radio France - Manon Klein

Franche-Comté, France

Comme chaque année, les bénéficiaires des Restos du Cœur sont nombreux à s'inscrire dans le nord Franche Comté, alors même que la campagne d'hiver est lancée officiellement dans toute la France. Depuis une quinzaine de jours, 500 familles se sont inscrites à Belfort, 335 à Montbéliard. Dans le Doubs, le nombre de repas distribués a passé le cap des un million.

Retraités et étudiants

A Montbéliard comme à Belfort, les bénévoles des Restos du cœur notent tous une augmentation du nombre de retraités qui font appel à eux. Michèle, qui vient pour la première fois dans les locaux de l'association à Montbéliard, confirme : "Avec une petite retraite, quand vous avez sorti le loyer, les factures EDF, la mutuelle, tout ça, les fins de mois sont dures". Le nombre d'étudiants inscrits aux Restos du coeur est également en hausse à Belfort. "Nous avons beaucoup d'étudiants qui sont arrivés à la fin de la campagne d'été, en septembre et en octobre, ce qui correspond à la rentrée scolaire" détaille Florence Tessuto, responsable du centre de l'association à Belfort. Les étudiants représentent un quart des inscrits.

"On m'a poussée un petit peu, parce que je n'osais pas venir. Un peu par honte d'être dans une situation où on a besoin" - Nelly, bénéficiaire au Resto du coeur de Belfort.

Le plus dur, pour beaucoup de bénéficiaires, reste d'oser franchir la porte des Restos du cœur. Nelly, qui vient fréquemment dans les locaux de l'association à Belfort le confirme.

Près de 335 personnes se sont inscrites dès la première matinée à Montbéliard. - Radio France
Près de 335 personnes se sont inscrites dès la première matinée à Montbéliard. © Radio France - Manon Klein

L'hiver, une forte période de précarité

Ces deux dernières années, les inscriptions aux Restos du coeur étaient plutôt en baisse dans le nord Franche Comté. Mais en hiver, les bénévoles ne sont pas surpris de voir que les bénéficiaires sont à nouveau plus nombreux. Jean-Marc aide au Resto du cœur de Montbéliard depuis un an et demi; il raconte son premier hiver passé auprès de l'association : "La première fois, on est un peu surpris. On passe de l'été à l'hiver, et le nombre de bénéficiaires double quasiment. Il y a plus de monde parce que, si vous voulez, les personnes intègrent le chauffage dans leurs dépenses, et ça les fait basculer dans la précarité". En 2017, un français sur cinq aurait du mal à se chauffer pendant l'hiver, signe de l'importance que prennent les dépenses énergétiques dans le budget des ménages.

Un barème plus ouvert

Ce qui explique en partie la hausse des inscriptions, c'est l'ouverture du barème des Restos du coeur à un plus grand nombre de foyers. Pour pouvoir bénéficier de l'aide alimentaire, il faut en effet avoir des revenus limités, fixés par un barème. Le plafond de ce barème a été revu à la hausse, ce qui permet a plus de personnes d'être accompagnées par les Restos du coeur.

La campagne d'hiver des restos du coeur dure jusqu'au mois de mars. - Radio France
La campagne d'hiver des restos du coeur dure jusqu'au mois de mars. © Radio France - Manon Klein

Incendie des locaux à Belfort

La campagne d'hiver des Restos du coeur nécessite une certaine préparation; le nombre de bénévoles présents est généralement augmenté dans les différents centres. A Belfort, les locaux de l'association, ravagés par un incendie à la fin du mois d'août 2017, ont pu rouvrir juste avant le lancement de la période hivernale. La distribution de nourriture se déroule dans des conditions habituelles. Seul bémol : pas congélateur pour le moment; mais Florence Tessuto reste confiante : "ça devrait être réglé d'ici une quinzaine de jours".

Le Resto du coeur de Belfort sont à la recherche de bénévoles, notamment pour assurer la récolte de denrées auprès des grandes surfaces.