Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Canicule : attention aux risques de noyade

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Orléans, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Touraine, France Bleu Berry, France Bleu Creuse

Depuis le début de la canicule, le nombre de noyades est en hausse, selon le gouvernement. Plus généralement, les accidents de baignade sont encore très fréquents en France. Nos conseils pour éviter les drames.

Se baigner en période de canicule n'est pas sans danger.
Se baigner en période de canicule n'est pas sans danger. © Maxppp - Vincent Isore

Avec la canicule de la fin du mois de juin, le nombre de noyades est en "augmentation sensible", à "une par jour", affirmait le 28 juin le premier ministre Edouard Philippe. Plus globalement, les accidents de baignade sont fréquents en France : 1.649 noyades en 2018, selon l'enquête de Santé publique France, dont un quart ont été mortelles. C'est 30% de plus qu'en 2015. 

Au cours du weekend, on a constaté la mort d'un jeune homme dans les Yvelines, d'un garçon de 20 ans en Savoie ; un enfant de 5 ans s'est noyé dans un camping du Gard ; dans les Côtes d'Armor, une fillette était dans un état grave après être tombée dans une piscine. Un drame s'est produit également dans la Drôme et un autre en Moselle. Rien que samedi, huit cas, dont cinq mortels.

Des conseils pour éviter les accidents de baignade

Surveiller les enfants en permanence, rester toujours avec eux quand ils jouent au bord de l’eau ou dans l’eau. En 2018, les moins de 13 ans étaient impliqués dans 600 noyades. S'ils ne savent pas nager, les enfants doivent être équipés de brassards et, même dans ce cas, être surveillés par un adulte de référence. Il faut se méfier au contraire des bouées ou des autres articles flottants.

Choisir les zones de baignade surveillées, où l’intervention des équipes de secours est plus rapide. Se renseigner sur les conditions de baignade : courants, marées, dangers naturels et respecter toujours les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade et/ou par les sauveteurs. En 2018, 44% des noyades ont eu lieu en mer et 31% en piscine.

La signification des drapeaux

  • vert : baignade surveillée et sans danger particulier
  • orange ou jaune : baignade surveillée mais dangereuse
  • rouge : baignade interdite
  • pas de drapeau ? baignade non surveillée

.

Quant au Pavillon bleu, il n'a rien à voir avec la sécurité proprement dite : c'est un label qui marque la propreté et l'entretien des plages (et des ports de plaisance), mais comme il concerne des espaces surveillés, c'est aussi bon signe. Retrouvez ici la liste des 502 sites français labellisés en 2019

Tenir compte de sa forme physique : ne pas se baigner si l’on ressent un coup de fatigue ou si l'on est malade et ne pas surestimer son niveau de natation. Prévenir un proche avant d'aller à l'eau. Pour éviter l'hydrocution, ne pas s’exposer longtemps au soleil et rentrer dans l’eau progressivement. Ne pas boire d’alcool avant la baignade.

Se baigner en toute sécurité près de chez vous

France Bleu repère régulièrement les sites où il fait bon se baigner. La liste n'est pas exhaustive et sera complétée au cours de l'été :

.

Choix de la station

France Bleu