Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elle relance son activité après avoir perdu toutes ses poules à cause de la canicule dans l'Agathois

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Une éleveuse de poules de Nézignan-l'Évêque (Hérault) a perdu toutes ses bêtes en juin dernier à cause des fortes chaleurs. Elle a réussi à relancer son activité grâce à un immense élan de solidarité : 10.000 euros ont été collectés en quelques semaines.

Les poussins âgés de seulement trois jours se retrouveront en pleine nature dans six semaines (Nézignan-l'Évêque)
Les poussins âgés de seulement trois jours se retrouveront en pleine nature dans six semaines (Nézignan-l'Évêque) © Radio France - Stéfane Pocher

En juin dernier, une exploitante agricole bio de Nézignan-l'Évêque, entre Pézenas et Agde, a perdu toutes ses poules pondeuses à cause de la canicule : 250 gallinacés étouffés par la chaleur. "Il faisait tellement chaud qu'elles ne parvenaient plus à trouver de l'air pour respirer", explique Aurore Ledoux.

Cette jeune femme de 39 ans vient à peine de relancer son activité grâce à un bel élan de solidarité. Un millier de poussins âgés de seulement trois jours viennent de lui être livrés. Ils restent pour l'instant dans une poussinière, chauffée à 35 degrés. Dans six semaines, ils seront en totale liberté dans les champs.

Aurore est à son compte depuis seulement deux ans. Elle s'est installée à la sortie de la commune, en direction de Tourbes, sur trois hectares de terrain avec un investissement de 20.000 euros rien que pour l'achat du terrain. Auparavant, elle était conductrice de bus à Montpellier. Mais à l'aube de ses 40 ans, elle a décidé de tout plaquer pour retrouver un peu de liberté, mais surtout donner du sens à sa vie.

Aurore très touchée par le solidarité mise en place
Aurore très touchée par le solidarité mise en place © Radio France - Stéfane Pocher

Après la perte de son élevage, une cagnotte solidaire pour lui venir en aide a été lancée par le collectif d'agriculteurs "Les canards en colère". Quelque 10.000 euros ont été récoltés en seulement quelques semaines. Cette somme lui a permis de racheter des poussins et de payer des factures urgentes.

"J'ai l'impression de revivre dit Aurore. Je suis très touché par cette solidarité. C'est allé très vite. Je n'en reviens pas".

Aurore est impatiente. Les premiers œufs ne sont pas attendus avant février 2020, le temps que les poules grandissent. Mais elle a déjà l'impression de revivre. Elle espère cette fois dégager un salaire. Ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent.

"J'ai été très touchée de cette solidarité."

Aujourd'hui, Aurore veut tourner la page, ne plus penser à cette perte et faire en sorte que cette situation ne reproduise plus. Elle a bien l'intention de construire un hangar de 200 mètres carrés et de climatiser les lieux. Un investissement coûteux, mais elle a bien conscience que cette canicule de fin juin n'est pas exceptionnelle. Elle craint de revivre un tel épisode. "Pas question de rester sans agir, dit-elle. Je ne veux plus revivre ce que j'ai vécu en juin dernier".

"J'en ai retrouvé de partout : sous les arbustes, dans les buissons, dans le hangar... Elles se sont montées dessus pour trouver de l'air, mais c'était irrespirable. Ici, la température est monté à 50 degrés."

Aurore doit aussi faire face à de nombreux renards. L'agricultrice compte s'acheter des chiens (des patous), car l'an passé elle a perdu plus de 1000 poules : "Les prédateurs se régalent ici. Nous sommes à la campagne. Et les poules sont en pleine nature", précise-t-elle.

Les poules pondeuses sont élevées sur un terrain de 3 hectares
Les poules pondeuses sont élevées sur un terrain de 3 hectares © Radio France - Stéfane Pocher
Les poussins grandissent dans cet enclos chauffés à 35 degrés
Les poussins grandissent dans cet enclos chauffés à 35 degrés © Radio France - Stéfane Pocher
Choix de la station

À venir dansDanssecondess