Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Canicule en Haute-Garonne : six directeurs d'Ehpad écrivent à l'ARS d'Occitanie

jeudi 2 août 2018 à 5:05 Par Stéphanie Mora et Marius Delaunay, France Bleu Occitanie

Avec le déclenchement de la vigilance orange canicule, les Ehpad et les résidences seniors doivent mettre en place des procédures de prévention. Une difficulté de plus pour certains établissements de la métropole toulousaine qui fonctionnent déjà à flux tendu pendant cette période.

Depuis quelques jours, les résidences pour personnes âgées renforcent la surveillance des résidents à cause de la chaleur (illustration)
Depuis quelques jours, les résidences pour personnes âgées renforcent la surveillance des résidents à cause de la chaleur (illustration) © Radio France - Jean Saint-Marc

Haute-Garonne, France

Le thermomètre grimpe mais les effectifs se raréfient dans les équipes des Etablissements d'hébergement pour personnes dépendantes. Alors en début de semaines, six directeurs d'Ehpad publics de la périphérie toulousaine ont écrit à l'agence régionale de santé pour l'alerter sur la pénurie et les problèmes qu'elle engendre ou qu'elle pourrait engendrer

Le manque de personnel est un problème récurrent dont on parle beaucoup ces derniers mois, mais l'été n'arrange rien.  Entre des aide-soignants qui préfèrent rester en intérim pour choisir leurs horaires, les besoins des hôpitaux ou des cliniques pour compenser les prises de congés, les maisons de retraite ne trouvent personne à embaucher. 

Des glaçons sous le ventilateur

Un cri d'alarme (ou une mise en garde) alors que la canicule qui s'installe impose des soins et une présence plus importants auprès des résidents. Les inciter à boire, parfois poser des perfusions... 

"On a du mal à trouver du personnel diplômé. Nous avons eu du renfort sur quelques week-ends, confie Charlotte Sidran, directrice de l'EHPAD Augustin Labouilhe à Saint-Orens de Gameville, mais la situation est toujours compliquée et aujourd'hui elle est rendue plus difficile par les chaleurs persistantes."

Le Plan bleu est activé : soupes froides en lieu et place des soupes chaudes, usage intensif de brumisateurs, ouverture de salle climatisée... La directrice de l'Ehpad Augustin Labouilhe, co-signataire du courrier adressé à l'ARS, assure que l'essentiel est fait. Mais du côté du personnel, on raconte une autre réalité : 

"C'est très compliqué. On manque cruellement de moyens humains ou matériels. On fait des courants d'air, on met des glaçons sous les ventilateurs pour faire une clim maison puisque dans les couloirs et dans les chambres ce n'est pas climatisé. C'est système D!" Céline Astugue, salariée de l'Ehpad Labouilhe et responsable départementale CGT de la branche action sociale.

La canicule devrait durer au moins jusqu'à dimanche.