Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Canicule : faible incidence sur le nombre de passages aux urgences dans les hôpitaux berrichons

mercredi 8 août 2018 à 18:23 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

L'épisode de canicule survenu ces derniers jours en Berry n'a pas engendré de surcroît majeur d'activité dans les services des urgences des hôpitaux de Bourges et Châteauroux.

Un service des urgences durant la canicule (illustration)
Un service des urgences durant la canicule (illustration) © Maxppp - Luc Nobout

Châteauroux, France

Après la fin de la canicule dans l'Indre et le Cher mardi soir, France Bleu Berry a voulu savoir si cet épisode de fortes chaleurs avait eu une répercussion sur le nombre de passages dans les services des urgences des hôpitaux de Bourges et Châteauroux. Résultat : aucun surcroît majeur d'activité n'a été constaté mais les services de santé restent vigilants.

Entre 130 et 140 passages/jour à Châteauroux

Le service des urgences du centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc a enregistré entre 130 et 140 passages par jour entre le vendredi 3 août et le mardi 7 août, avec un pic à 151 passages sur la journée de dimanche. "Ce nombre de passages est tout a fait dans la norme, il y a eu un peu plus de personnes âgées de plus de 75 ans mais ce n'était pas lié à la canicule, c'est parce qu'elles n'ont plus de médecin traitant en période de congés", indique l'hôpital.

Entre 160 et 180 passages/jour à Bourges

Au centre hospitalier Jacques Cœur de Bourges, le nombre de passages a été un peu plus élevé : entre 160 et 180 personnes se sont présentées aux urgences entre vendredi et lundi, avec un pic à 187 passages sur la journée du lundi 6 août. "Cela est sûrement lié aux congés des médecins traitants, car nous n'avons pas constaté un nombre plus élevé de passages pour les personnes de plus de 75 ans", précise l'établissement. Le nombre d'appels au Samu a toutefois été plus élevé le dimanche 5 août (1204 appels le dimanche pour une moyenne habituelle comprise entre 800 et 1000).

"Une petite suractivité" au niveau national

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a dressé ce mercredi lors d'un point presse un premier bilan "plutôt rassurant", "même si nous restons encore vigilants sur l'impact sur les personnes âgées, qui peut être un peu décalé dans le temps". En attendant "les chiffres définitifs de surmortalité que nous aurons en septembre", les différentes administrations n'ont fait remonter "aucun signal d'alerte inquiétant", a-t-elle assuré. Dans les hôpitaux, les services d'urgences ont enregistré"une petite suractivité", avec en moyenne "entre 3% et 6% des passages qui étaient réellement en lien avec la canicule" a précisé la ministre.