Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Canicule : Françoise, 85 ans, reçoit la visite des agents d'Auxerre : "Elles sont gentilles de penser aux vieux"

-
Par , France Bleu Auxerre

Le pic de la canicule est attendu ce jeudi. Pendant toute la durée de cet épisode particulièrement intense et précoce, les services communaux d'action sociale prennent des nouvelles régulières des personnes fragiles et isolées.

Les agents du CCAS d'Auxerre prennent des nouvelles des personnes âgées.
Les agents du CCAS d'Auxerre prennent des nouvelles des personnes âgées. © Radio France - Delphine Martin

Auxerre, France

L'épisode caniculaire exceptionnel que nous connaissons depuis plusieurs jours va se poursuivre au moins jusqu'en fin de semaine. Cette vague de chaleur venue du Sahara ravive le douloureux souvenir de la canicule de 2003, qui avait généré une surmortalité de 15.000 personnes sur plus de 15 jours. 

16 ans plus tard, les choses ont beaucoup changé. Le grand public a désormais bien intégré les consignes selon Isabelle Savéan, responsable du pôle "action sociale" au CCAS d'Auxerre, le centre communal d'action sociale : "Je pense que les gens ont pris conscience du danger et connaissent les préconisations. Lorsqu'on appelle les personnes, on sent qu'elles sont suivies, que l'entourage fait attention. Je pense donc qu'il y a une prise de conscience : fermer les volets, installer des ventilateurs, boire régulièrement... tout cela est fait en général. Mais on n'est jamais à l'abri d'un problème, c'est pour cela que nous restons très attentifs"

"On les contacte pour voir si tout va bien" - Guilaine Cagnat, travailleuse sociale

Les agents du CCAS d'Auxerre sont donc fortement mobilisés depuis le début de cette canicule. Une centaine d'habitants âgées ou handicapées figurent sur la liste des personnes à appeler en cas de fortes chaleurs. "On les contacte, pour voir si tout va bien, si elles ne souffrent pas trop de la chaleur, si elles ont un besoin particulier, et surtout, si elles ont une personne à contacter en cas de problèmes", explique Guilaine Cagnat travailleuse sociale au service d'aide aux familles du CCAS.

En cas de besoin, les agents font aussi parfois des visites à domiciles... comme ici, dans le quartier Saint-Siméon. Isabelle Savéan et Guilaine Cagnat portent quelques bouteilles d'eau au 2e étage d'un immeuble. "On apporte des bouteilles mais l'eau du robinet, c'est très bien aussi", expliquent les deux femmes. Le pack d'eau est donc surtout un prétexte pour passer voir la locataire, Françoise, qui a plus de 80 ans et ne reçoit pas beaucoup de visites.

  - Visactu
© Visactu -

Il est 9h30 mais l'octogénaire a déjà tiré les stores pour se protéger du soleil. Elle a fait du café en prévision de cette visite. "Elles sont gentilles de venir, de penser un petit peu aux vieux", dit-elle avec un sourire triste. 

Françoise est bien consciente de ce qu'il faut faire en cas de canicule et ses voisins, avec lesquels elle s'entend bien, se chargent de le lui rappeler régulièrement : "ils me disent "faut boire de l'eau", je leur dit que j'ai ce qu'il faut... D'ailleurs il y a toujours une bouteille sur la table. Mais c'est bien d'en parler quand même, ça permet à ceux qui n'y penseraient pas de faire attention", explique cette ancienne postière.  

"Nous les vieux, on n'est pas considéré"  - Françoise

Plus que la chaleur accablante, c'est la solitude qui affecte Françoise. Surtout depuis qu'elle a subi une opération au dos qui l'empêche de se déplacer comme elle le voudrait. "Nous les vieux, on n'est pas considéré. On nous donne ceci, on nous donne cela. Pour manger, pour s'habiller. Mais il n'y a pas que ça, il y a la solitude... Moi j'ai l'habitude d'aller vers les gens mais maintenant que je ne peux plus bouger et faire ce que je veux, je suis obligée de rester ici", dit-elle amèrement.

  - Visactu
© Visactu -

Françoise peut quand même compter sur ses voisins, et sur l'aide ménagère qui vient deux fois par semaine. Cela rassure les agents du CCAS, qui constatent que la vieille dame est sensible aux gestes de prévention. "Vous êtes à l'ombre, vous semblez attentive à tout ça. Mais on va vous rappeler d'ici la fin de la semaine pour voir si tout va bien", conclut Isabelle Savéan. 

Les services sociaux de la Ville d'Auxerre vont poursuivre les visites et les coups de téléphone jusqu'à la fin de l'épisode de canicule. En plus de leur fichier, les agents vont également s'appuyer sur les bailleurs sociaux, les associations familiales et même la police municipale.

  • A Auxerre, il est encore temps de vous inscrire sur la liste du CCAS ou d'inscrire un proche, en appelant le 03 86 51 88 00.  
  • Où que vous soyez en France, il existe une plateforme téléphonique pour obtenir des conseils pratiques : 0800 06 66 66 
Choix de la station

France Bleu