Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Canicule : il offre 5 ventilateurs aux policiers de Metz

jeudi 2 août 2018 à 19:11 Par Romeo Van-Mastrigt, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Il fait chaud, très chaud dans les locaux du commissariat de police de Metz. Un plaignant a même offert des ventilateurs aux policiers.

La police de Metz se plaint de la chaleur.
La police de Metz se plaint de la chaleur. © Maxppp - Alexis Sciard / IP3

Metz, France

C'est une drôle d'histoire pour les policiers de Metz. Un homme qui s'est présenté à l'hôtel de police de Metz, choqué par la température étouffante qui régnait dans les locaux, a décidé de leur offrir 5 ventilateurs pour les rafraîchir. Le plaignant s'est dit choqué par les conditions dans lesquelles les fonctionnaires de police travaillaient. 

Dans l'accueil de l'hôtel de police, il fait extrêmement chaud. L'attente devient rapidement étouffante et les gouttes de sueur commencent à couler.

Wilfried Antoine, responsable départemental de l'UNSA Police, dit avoir alerté à plusieurs reprises la direction à propos des conditions de travail en cas de grosses chaleurs. "Chaque année, on écrit au directeur pour que le code du travail soit respecté. On demande pas la lune, seulement la mise en place de ventilateurs et la possibilité pour les fonctionnaires d'avoir une eau fraîche, filtrée et de qualité à disposition". En effet, le code du travail stipule que "l'employeur [doit mettre] à la disposition des travailleurs de l'eau potable et fraîche pour la boisson" (article R4225-2) et que "l'air soit renouvelé" (article R4222-1) pour éviter que la température soit trop élevée.

Mais ici, dans les locaux du commissariat et à la direction de la sécurité publique, il y a un robinet (col de cygne) dans les toilettes mais pas de fontaine d'eau et pas assez de ventilateurs. Selon Wilfried Antoine, les policiers sont obligés d'acheter eux-mêmes leurs propres ventilateurs et leur eau dans le supermarché d'à côté.