Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Prévention contre les geysers de rue : le syndicat des eaux cible 43 villes en Ile-de-France

mardi 24 juillet 2018 à 11:02 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Une campagne de prévention contre les geysers de rue a été lancée début juillet 2018 par le syndicat des eaux d'Ile-de-France qui a ciblé 43 villes. Ouvrir de force les bouches à incendie est une pratique illégale et potentiellement dangereuse, rappelle le syndicat des eaux.

"La bouche c'est la vie" (copie d'écran)
"La bouche c'est la vie" (copie d'écran) - Syndicat des eaux d'Ile-de-France

Paris, Île-de-France, France

Avec les grosses chaleurs qui s'installent en l'Ile-de-France, le syndicat des eaux de la région craint le retour des geysers de rue. Tous les étés, depuis plusieurs années, pour se rafraîchir, certains n'hésitent pas à débloquer les bouches à incendie. Pour tenter de mettre fin à cette pratique illégale et dangereuse, le syndicat des eaux a lancé début juillet 2018 une campagne de prévention contre les geysers de rue. Des affiches et des flyers sont distribués jusqu'à la fin du mois d'août dans les centres de loisirs et près des parcs et jardins de la région. Ils sont surtout destinés aux jeunes qui sont les principaux adeptes de "ce jeu" et qui postent leurs photos de geysers sur les réseaux sociaux. Le syndicats a ciblé 43 villes dans toute l'Ile-de-France pour cette campagne 2018. La Seine-Saint-Denis est le département le plus concerné par cette pratique. Dans ces villes, le syndicat propose des ateliers et d'autres animations de sensibilisation au problème.  

Les trois affiches de la campagne de sensibilisation de Veolia Eau d'Île-de-France contre les piscines sauvages. - Aucun(e)
Les trois affiches de la campagne de sensibilisation de Veolia Eau d'Île-de-France contre les piscines sauvages. - Véolia

En 2017, un rappeur avait fait un clip pour dissuader les jeunes d'ouvrir les bornes à incendie.

Attention danger 

La directrice des études au syndicat des eaux d'Ile-de-France, Véronique Heim, prévient : ces "piscines sauvages" sont potentiellement dangereuses, dit-elle. Ceux qui ouvrent ces bouches à incendie prennent le risque d'être frappés et blessés par le jet d'eau très puissant qu'ils ont libéré. L'ouverture de ces bornes à incendie peut aussi entraîner une baisse de pression importante. Les derniers étages des immeubles peuvent être privés d'eau. Cela pose enfin un problème aux pompiers. S'il y a un incendie, la pression du réseau risque de ne pas être suffisante pour éteindre le feu.

Une habitude américaine

Les geysers de rue sont une pratique qui vient des Etats-Unis. Elle a été popularisée par les réseaux sociaux et le cinéma. Depuis 2015, cette mauvaise habitude estivale est devenue un problème pour les autorités françaises. Plus de trois mille bouches à incendie ont été ouvertes en juillet et en août 2017.