Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Canicule : pour ceux qui vivent dans la rue à Limoges "c'est encore plus compliqué que l'hiver"

-
Par , France Bleu Limousin

La canicule continue de sévir sur le Limousin et elle est particulièrement éprouvante pour ceux qui vivent dans la rue. A Limoges, les associations caritatives se relaient donc pour assurer des maraudes tous les soirs d'été, comme ils le font déjà en hiver.

Avant d'arpenter les rues de Limoges, les bénévoles débutent leurs maraudes estivales par une distribution de colis alimentaire sur un point de rendez-vous fixe.
Avant d'arpenter les rues de Limoges, les bénévoles débutent leurs maraudes estivales par une distribution de colis alimentaire sur un point de rendez-vous fixe. © Radio France - Nathalie Col

Sous une chaleur encore accablante en fin de journée, les bénévoles de l'association Les Autres viennent de reprendre leurs maraudes estivales dans le centre-ville de Limoges, après une petite pause au mois de juillet. Un retour qui coïncide avec un épisode de canicule très difficile à vivre pour les sans-abris et les personnes en situation précaire. Chaque soir en été, diverses structures caritatives ont ainsi pris l'habitude de se relayer pour leur apporter à boire, à manger et un peu de réconfort.

Parfois j'ai pas d'eau et j'ai soif, parce que j'ai pas de maison - Amélia, 7 ans

Parmi les personnes qui viennent régulièrement chercher de l'aide auprès de ces maraudes, il y a Amélia et ses parents. La jeune albanaise de sept ans avoue souffrir de la chaleur, mais elle s'inquiète aussi pour sa maman qui est enceinte. La famille repart avec un colis composé de bouteilles d'eau, fruits, mais aussi de nourriture plus consistante. Après deux semaines passées dans la rue, un hébergement d'urgence a été trouvé, mais Amélia et ses parents continueront à venir s'approvisionner auprès des maraudes.

Les bouteilles d'eau font partie des denrées vitales distribuées par les bénévoles de l'association Les Autres, durant les maraudes estivales à Limoges
Les bouteilles d'eau font partie des denrées vitales distribuées par les bénévoles de l'association Les Autres, durant les maraudes estivales à Limoges © Radio France - Nathalie Col

Jeff, resté sans-abri durant dix ans, garde aussi un lien très fort avec l'association Les Autres, qui assure des maraudes estivales depuis quatre ans. Par expérience, il redoute plus la canicule que les hivers rigoureux. "Pour le froid on arrive toujours à se couvrir, mais la chaleur c'est pas pareil. Difficile de trouver un endroit frais."

Les bénévoles de l'association Les Autres à la recherche de sans-abris dans les rues de Limoges, pour les aider à surmonter la canicule.
Les bénévoles de l'association Les Autres à la recherche de sans-abris dans les rues de Limoges, pour les aider à surmonter la canicule. © Radio France - Nathalie Col

Selon Jean-Pierre Orfèvre, président et fondateur de l'association Les Autres, le regard des gens est aussi différent l'été. Ils sont moins sensible à une souffrance qui est pourtant pire selon lui. Les maraudes représentent alors un petit répit. Et pas seulement pour la nourriture souligne Chantal Bauger, co-fondactrice de l'association. Les sans-abri et les personnes démunies viennent aussi chercher "un regard bienveillant, un contact. On parle de tout et de rien et _ça aussi c'est essentiel_."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess