Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Canicule : selon Agnès Buzyn, les passages aux urgences sont relativement faibles

lundi 6 août 2018 à 10:18 Par Léo Sanmarty, France Bleu

Alors que la canicule, qui concerne toujours 67 départements français ce lundi devrait sévir jusqu'à mardi inclus, la ministre de la Santé a expliqué que les consultations dans les services d'urgences en lien avec la canicule étaient relativement faibles a t-elle expliqué ce dimanche.

Agnès Buzyn
Agnès Buzyn © AFP - SYLVAIN THOMAS

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a estimé ce dimanche 5 août que cette canicule pourrait se traduire par une "petite surmortalité chez les personnes âgées". Mais les chiffres exacts de cette éventuelle surmortalité liée à la chaleur ne seront connus que dans un mois. Agnès Buzyn a souligné le nombre "relativement faible" de consultations dans les services d'urgence, 3 à 4% du total seulement étant dues à la canicule.

Peu de passages aux urgences liés à la canicule

Les consultations dans les services d'urgences en lien avec la canicule "sont relativement faibles", signe que les messages de prévention sont pris en compte, s'est félicité Agnès Buzyn. Pour le moment, "nous voyons une petite augmentation de la fréquentation des urgences", mais seuls "3 à 4%" de ces passages aux urgences "sont directement liés à la canicule", a ajouté la ministre.

Sur les 650 services d'urgence hospitaliers en France, 25 sont "en tension", essentiellement dans des régions touristiques, a-t-elle précisé, estimant "que notre société commence à s'adapter à la canicule".

En plus de boire régulièrement, il faut manger suffisamment 

Un quart des hospitalisation des personnes âgées liées à la chaleur ont été dues à des hyponatrémies, à savoir que ces personnes avaient bu trop d'eau sans manger et se retrouvaient avec un excès d'eau dans le sang. Il faut "boire beaucoup, mais manger aussi, et prendre du sel en même temps. Nous adapterons peut-être les messages dans les années qui viennent. C'est quelque chose qu'on ne voyait pas jusqu'à présent", a déclaré à la presse la ministre.

Pour éviter tout problème, il est recommandé de boire régulièrement de l'eau, de manger suffisamment, de se mouiller, de se ventiler et de passer du temps dans des endroits frais.

Mettre les enfants dans des poussettes plutôt que dans des porte-bébés

Elle a appelé toutefois à la vigilance vis-à-vis des enfants, à cause des risques de noyade et de malaise liés à la chaleur. La ministre de la Santé a également insisté sur la nécessité d'être vigilant vis-à-vis des bébés et des jeunes enfants. Pendant les fortes chaleurs, il convient de les placer "dans des poussettes pour les aérer", et non pas dans des porte-bébés, pour réduire les risques de malaise.