Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Canicule : vigilance accrue mais pas de dispositif spécial aux urgences du centre hospitalier Annecy Genevois

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La Haute-Savoie fait partie des 65 départements placés en vigilance orange canicule. Aux urgences du Centre hospitalier Annecy Genevois, cet épisode de forte chaleur n’a pas entrainé de mise en place de dispositif particulier, mais le service reste vigilant.

Aux urgences du centre hospitalier Annecy Genevois (Haute-Savoie), l'épisode de forte chaleur n’a pas entrainé de mise en place de dispositif particulier mais le service reste vigilant.
Aux urgences du centre hospitalier Annecy Genevois (Haute-Savoie), l'épisode de forte chaleur n’a pas entrainé de mise en place de dispositif particulier mais le service reste vigilant. © Radio France - Richard Vivion

Haute-Savoie, France

Si avec la hausse des températures une augmentation du nombre des patients est attendue, le patron des urgences du centre hospitalier Annecy Genevois reste serein. Aucun dispositif spécial n’a été prévu, "cependant nous restons, comme dans tout l’hôpital, très attentifs aux pathologies qui peuvent être liées  la chaleur", explique le docteur Dominique Savary. "Nous avons la chance d’avoir un service climatisé et les infirmières passent pour proposer de l’eau aux patients." 

Comment se protéger de la chaleur ? Ecoutez les conseils du patron des urgences du Change, le Dr Dominique Savary.

Les fortes chaleurs actuelles incitent quand même les médecins à rechercher, dès l’arrivée d’un malade, les traces de déshydratation et les hyperthermies avec une prise de température systématique. "Paradoxalement dans nos pays de montagne avec des lacs, les gens peuvent s’abriter et nous n’avons pas vraiment de surmortalité liée à la chaleur, détaille le Dr Savary. En revanche, nous avons des pathologies plus fréquentes comme l’infarctus du myocarde."