Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cantines scolaires : vers un menu végétarien dans toutes les communes ?

lundi 24 août 2015 à 14:48 - Mis à jour le mercredi 26 août 2015 à 18:39 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le député UDI de Seine-et-Marne Yves Jégo va déposer la semaine prochaine une proposition de loi à l'Assemblée nationale pour rendre obligatoire la présence d'un menu végétarien dans les cantines. Une façon de répondre aux différentes demandes des familles dans le respect de la laïcité.

Un plateau vegetarien dans une cantine de Saint-Étienne
Un plateau vegetarien dans une cantine de Saint-Étienne © Radio France - Yves Renaud

L'objectif est de proposer une alternative aux familles qui ne se retrouvent pas pour des raisons religieuses ou éthiques dans les menus traditionnels. Le député UDI de Seine-et-Marne Yves Jégo va déposer la semaine prochaine une proposition de loi à l'Assemblée nationale pour rendre obligatoire la présence d'un menu végétarien dans les cantines .

Sa pétition a déjà recueilli plus de 80 000 signatures . Le texte précise qu' "à travers la mise en œuvre de cette obligation d'une alternative végétarienne dans nos cantines, il s'agit de sortir le débat du champ de l'affrontement religieux en donnant à chaque enfant un libre arbitre et en favorisant de surcroît un mode alimentaire de plus en plus recommandé pour ses vertus sanitaires et déjà pratiqué par plus de 1,5 millions de personnes. "

À Saint-Étienne, depuis janvier dernier, des menus végétariens sont proposés tous les jours , en plus du menu traditionnel. Actuellement plus de 400 élèves sur les 3 000 inscrits dans les cantines stéphanoises, mangent végétarien tous les midis. À l'origine, l'initiative avait été présentée comme une façon de montrer aux enfants qu'on pouvait manger autrement, pour préserver les ressources de la planète. Mais aujourd'hui le maire Gaël Perdriau reconnait que c'est aussi une façon de trancher le débat sur la laïcité dans nos assiettes.

 

Menu vegetarien BOB Perdriau

 

Le choix stéphanois est une exception dans la Loire. Dans de nombreuses communes, il n'y a que** le repas classique, avec une viande de substitution, souvent un steack haché, les jours où du porc est prévu au menu. C'est le cas à Feurs , à Montbrison , à Saint-Chamond ou au Puy-en-Velay . À Roanne , trois menus sont proposés au quotidien : le classique, le menu sans porc et le menu sans viande. Dans ce cas-là, la viande est retirée de l'assiette mais il n'y a rien à la place. À La Talaudière en revanche, trois menus également. Classique, sans porc et sans viande. Mais là, de l'oeuf ou du poisson sont proposés aux enfants. Enfin à Firminy** , un repas unique pour tous. Mais dans les cantines appelouses, on ne sert jamais de porc. Une autre façon de trancher le débat.

La proposition de loi d'Yves Jégo a également ses détracteurs et notamment du côté de la filière bovine. François Garrivier, le représentant des éleveurs de la FDSEA dans la Loire estime que "cette réponse très politique n'est pas du tout réfléchie (...) les repas végétariens ce sont des viandes qui ne sont plus consommées (...) et c'est toute une économie sur le territoire qui en subira les conséquences" .

 

Menu vegetarien BOB FDSEA

 

C'est également l'avis du député UDI de la Loire François Rochebloine mais également du ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll .