Société

Capbreton : il retrouve un toit grâce à la solidarité des habitants

Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Gascogne, France Bleu Pays Basque et France Bleu mercredi 15 novembre 2017 à 11:46

Kate a permis à Pascal de retrouver un logement
Kate a permis à Pascal de retrouver un logement © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Un élan de générosité à Capbreton a permis à Pascal de retrouver un toit. Cet homme de 50 ans, qui a tout perdu, dormait depuis plusieurs mois dans sa voiture.

Il dormait encore il y a quelques jours dans sa voiture à Capbreton. Mais depuis lundi soir, Pascal, 50 ans, passe ses nuit au chaud, sous un toit. Et cela, il le doit à la solidarité de plusieurs habitants de Capbreton, en premier lieu de Kate Verne, une Capbretonnaise de 33 ans.

"Mobilisons-nous"

Lundi soir Kate a décidé de rendre publique la détresse de Pascal, en publiant un message sur le réseau social Facebook. "Face à cette situation, je n'ai pas pu garder les bras croisés, il fallait que je me bouge" explique la jeune femme à France Bleu Gascogne. Dans son message elle écrit : "MOBILISONS-NOUS [...] Y a-t-il parmi vous des âmes encore sensibles ? [...] Ami(e)s de Capbreton, et des alentours, n’avez- vous pas un lit au chaud pour une nuit, une semaine ou plus ?"

Une dizaine de propositions d'hébergement

En quelques heures le message est partagé par des centaines de personnes. Et Pascal reçoit très rapidement une dizaine de propositions d'hébergement : des particuliers, des anonymes proposent de le loger pour quelques jours ou quelques semaines. "Je ne pouvais pas imaginer qu'autant de personnes puissent être aussi généreuses. Je ne m'attendais pas à une telle ampleur" réagit, ému, Pascal, au micro de France Bleu Gascogne.

Seul dans sa voiture depuis mars dernier

Même s'il n'a "pas trop envie de s’étaler" sur les raisons qui l'ont conduit à se retrouver à la rue, Pascal confie avoir brûlé toutes ses économies après avoir monté son entreprise en indépendant sur le bassin d'Arcachon. Au mois de mars dernier, il perd tout, n'a plus de logement, décide de prendre la route avec sa voiture et de sillonner la région. Sa voiture est alors son seul endroit pour dormir. "Depuis le mois de mars, j'allais de petites villes en petites villes" explique-t-il.

Et, début septembre, Pascal arrive par hasard à Capbreton. "Ma voiture est tombée en panne, la batterie était morte. Je n'avais pas les moyens de la réparer. J'étais bloqué à Capbreton et je ne connaissais personne. C'est la vie qui a décidé pour moi." Quelques semaines plus tard, Pascal fait la connaissance de Kate à Capbreton. "On s'est rencontrés par hasard dans un tabac-presse, un jour quand j'allais faire mon loto. Et la conversation s'est engagée" dévoile la jeune femme. Une amitié est née.

Objectif maintenant : retrouver un travail

Grâce à Kate, Pascal a maintenant trouvé un hébergement. Une première étape, avant de retrouver du travail. "Mon but principal c'était de trouver un endroit pour dormir, mon deuxième but c'est de retrouver du boulot, de repartir du bon pied. Retrouver du boulot pour moi c'est le seul moyen de me reconstruire" dit-il.

Pascal cherche du travail dans n'importe quel secteur. Il a été comptable pendant 15 ans, vendeur dans une librairie à Bordeaux mais se dit prêt aujourd'hui à faire n'importe quel petit boulot. Kate a créé un groupe sur Facebook où des employeurs peuvent le contacter.

Malgré la galère, la détresse, le dénouement dans lequel il a été plongé, Pascal reste aujourd'hui souriant et malgré tout optimiste, comme il le confie : "Demain sera meilleur."