Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Capbreton : la plage du Santocha fréquentée malgré la mise en garde de la Sepanso des Landes

-
Par , France Bleu Gascogne

Beaucoup de landais ont profité de la plage du Santocha à Capbreton ce week-end malgré l'alerte de la Sepanso des Landes. L'association de défense de l'environnement estime que les sédiments déposés sur place suite au dragage du lac d'Hossegor sont pollués que dément le maire de Capbreton.

Beaucoup d'utilisateurs de la plage du Santocha à Capbreton ont remarqué la différence de couleur du sable entre le haut et le bas de la plage
Beaucoup d'utilisateurs de la plage du Santocha à Capbreton ont remarqué la différence de couleur du sable entre le haut et le bas de la plage © Radio France - Frédéric Denis

Il y avait beaucoup de monde sur les plages landaises ce week-end à cause des températures estivales, notamment la plage du Santocha à Capbreton où près de 100 000 mètres cubes de sable issus du dragage du lac voisin d'Hossegor ont été déposés

Le chantier, entamé début décembre, s'est terminé mi-avril retardé par plusieurs recours judiciaires de la Sepanso des Landes. L'association de protection de l'environnement considère que ce sont "des sédiments pollués et dangereux" qui ont été déposés sur la plage du Santocha ce que conteste le maire de Capbreton, Patrick Laclédère, analyses sanitaires à l'appui

Des analyses réalisées par des laboratoires indépendants conformément à la réglementation en vigueur. "Les résultats de ces analyses ont été bons" indique le maire de Capbreton, "ne faisant pas apparaître de dépassement des seuils réglementaires". Le sable transféré du fond du lac d'Hossegor sur la plage du Santocha est propre et conforme à sa destination d'un usage de plage assure Patrick Laclédère.

Patrick Laclédère, maire de Capbreton, assure que les analyses sanitaires effectuées dans l'eau et sur le sable plage du Santocha sont bonnes

Cette affaire n'a visiblement pas fait chuter la fréquentation sur cette plage du Santocha à Capbreton ce week-end même si le doute semble s'être installé chez certains usagers de cette plage. C'est le cas par exemple de Clément qui vient souvent plage du Santocha pour profiter avec sa famille. Cet habitant du Seignanx se demande pourquoi la mairie de Capbreton n'a pas affiché les résultats des analyses sanitaires dont parle Patrick Laclédère à l'entrée de la plage. 

"C'est inquiétant surtout qu'on vient avec le petit qui joue dans le sable" explique Clément. Ce papa landais poursuit : "ils mettent ce qu'ils veulent dans la bouche, on est pas tout le temps derrière pour les surveiller donc on ne sait pas d'où ça vient, ce serait bien de nous informer".

La Sepanso des Landes invite toujours la population à ne pas fréquenter la plage du Santocha, "très certainement polluée par des contaminants chimiques" affirme l'association.

Deux procédures toujours en cours

Le tribunal administratif de Pau n'a toujours pas examiné en audience publique le recours de la Sepanso des Landes contre le dragage du lac d'Hossegor et le déversement du sable prélevé plage du Santocha à Capbreton. Le dossier est toujours en cours d'instruction. L'association a aussi saisi le conseil d'Etat de cette affaire.

Pas d'information sur le sable déposé sur la plage du Santocha aux accès d'entrée à la plage déplorent certains usagers du site
Pas d'information sur le sable déposé sur la plage du Santocha aux accès d'entrée à la plage déplorent certains usagers du site © Radio France - Frédéric Denis
Choix de la station

À venir dansDanssecondess