Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Carcans pourrait accueillir des réfugiés syriens

lundi 9 novembre 2015 à 1:00 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Un hôtel désaffecté depuis 10 ans à Maubuisson pourrait accueillir prochainement des dizaines de réfugiés en provenance de Syrie. La Préfecture de la Gironde confirme que le site a bien été identifié comme un lieu d'accueil potentiel mais aucune décision n'a encore été prise.

L'ancien hôtel pourrait accueillir des dizaines de réfugiés
L'ancien hôtel pourrait accueillir des dizaines de réfugiés © Radio France - Stéphane Hiscock

Carcans, France

La petite commune de Carcans dans le Médoc va t-elle accueillir des réfugiés syriens ? La rumeur enfle depuis quelques jours et la Préfecture confirme que la piste de l'accueil est envisagée. Les services de l'État ont localisés un bâtiment qui pourrait éventuellement abriter plusieurs dizaines de personnes mais rien est encore décidé. La Gironde s'est engagée à recevoir entre 700 et 800 syriens et plusieurs site d'accueil sont à l'étude  dont celui de Carcans.

Le bâtiment en question est un ancien hôtel situé à deux pas de Maubuisson, en pleine forêt et pas loin du lac. Il est entouré de résidences de Vacances. Sa capacité : 53 chambres. Depuis quelques semaines le site est en rénovation. Vendredi dernier des ouvriers travaillaient encore à son désamiantage. Mais le chantier est presque terminé et les voisins s'attendent maintenant à voir arriver les réfugiés. 

Si la France était en guerre on serait bien content d'être accueillis quelque part.

— Marie, voisine de l'hôtel désaffecté

La rumeur enfle et la Préfecture dément. Oui ce bâtiment, qui appartient à Gironde Habitat, a bien été identifié comme pouvant accueillir temporairement des syriens, mais rien n'est encore décidé.

Le reportage auprès des habitants

Il n'en fallait pas plus au Front National pour réagir. Son représentant dans le Médoc, le conseiller département Grégoire de Fournas condamne l'arrivée possible de migrants. Il s'étonne que l'on puisse loger des syriens alors que ce territoire manque de logements sociaux.

Qu'est ce qu'ils vont faire ici ? Il n'y a pas un commerce ouvert, pas de distractions. Ils auront l'impression d'être confinés  à l'écart de tout

— Jean-Philippe, voisin du bâtiment

De son coté le maire de Carcans est tenu informé de la situation au jour le jour. Henri Sabarot déclare que sa commune assumera, s'il le faut, sa responsabilité pour venir en aide à celles et ceux qui fuient la guerre.