Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Carole Delga, présidente de la région Occitanie : accueillir l'Aquarius à Sète, ce n'est pas "tomber dans l'angélisme"

mardi 14 août 2018 à 12:54 Par Stéphanie Mora, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault, France Bleu Occitanie, France Bleu Roussillon et France Bleu

La présidente socialiste de région Occitanie soutient l'initiative du président du port de Sète. Pour Carole Delga, la France si elle le souhaite a les moyens d'agir, c'est une question d'humanité.

Le mois dernier Carole Delga a croisé le président Emmanuel Macron sur le le Pic du Midi
Le mois dernier Carole Delga a croisé le président Emmanuel Macron sur le le Pic du Midi © Maxppp - Bob Edme

Occitanie, France

La présidente de la région Occitanie, comme son homologue corse, se dit prête depuis le printemps à accueillir des naufragés sauvés par le navire d'SOS méditerranée si nécessaire. Carole Delga a donc emboîté le pas du président du port de Sète, Jean-Claude Gayssot, qui propose d'accueillir le navire et ses 141 migrants en stand-by depuis vendredi.

"Je partage cette initiative. Pour le port de Sète, il est tout à fait possible techniquement de les accueillir si l'Etat français l'acceptait et je pense que la France se grandirait de faire preuve d'humanité. Il n'est pas question de tomber dans l'angélisme ou la banalisation. Bien sûr que cela demande des efforts." Carole Delga sur France Info

Carole Delga justifie son appel au nom de l'histoire de la région Occitanie Pyrénées-Méditerranée 

" La région Occitanie est limitrophe de l'Espagne. L'Espagne a connu des heures sombres et nous avons accueilli, dans les années 30, un million de réfugiés, nous n'avons pas été affaiblis. Donc la France doit prendre des mesures, cela ne se fera simplement, il n'est pas question de dédramatiser. Mais nous pouvons, nous avons les moyens de le faire à l'échelle de l'Europe et à l'échelle de la France." Carole Delga, présidente de la région Occitanie