Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après l'orage, la maire de Beauvais espère la reconnaissance de catastrophe naturelle "dans les 48 heures"

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Un peu plus de 24 heures après le très violent orage et les pluies diluviennes qui se sont abattues sur Beauvais, la maire de la ville, Caroline Cayeux fait un nouveau point de situation.

La maire de Beauvais, Caroline Cayeux aux commandes de la cellule de crise
La maire de Beauvais, Caroline Cayeux aux commandes de la cellule de crise - Ville de Beauvais

Beauvais continue d'évaluer les dégâts. Un peu plus de 24 heures après le très violent orage et les averses, toutes aussi violentes de grêle et de pluie qui ont touché la ville de l'Oise, la maire, Caroline Cayeux fait le point sur la situation. 

France Bleu Picardie : Tout d'abord est-ce que les recherches vont bien reprendre ce matin après la disparition du jeune homme tombé dans la rivière le Thérain pendant cet énorme orage ?

Caroline Cayeux : C'est évidemment notre grande inquiétude. Malheureusement, nous n'avons pas eu de résultat et malgré les nombreux pompiers qui ont sondé le Thérain depuis hier toute la journée, encordés d'ailleurs parce que le niveau de la rivière est impressionnant. Elle est en crue depuis cet orage absolument incroyable et surtout d'une violence que nous n'avions jamais jamais connue depuis bien longtemps. J'ai rencontré des habitants hier, qui ont 90 ans, 80 ans. Ils n'ont jamais, jamais connu cela... Nous sommes très inquiets. Les recherches vont néanmoins reprendre aujourd'hui. 

Un peu plus de 24 heures après ces orages, y a t-il encore de l'eau à pomper, est-ce que les dégâts sont toujours visibles ? 

Les dégâts sont évidemment extrêmement importants. Nous les recensons. Nous commençons à les chiffrer. J'ai pu obtenir de Matignon et la confirmation par les ministres Jean Castex et Gérald Darmanin que nous pourrions bénéficier de la reconnaissance de catastrophe naturelle. Il y a une cellule de crise qui est mise en place à cet effet avec la préfète de l'Oise et nous travaillons justement au plus près des sinistrés, avec l'hôpital, avec nos équipements municipaux et publics, parce que nous avons aussi beaucoup de dégâts dans la mairie, dans les écoles et dans les gymnases. A l'hôpital, il y a eu 10.000 mètres carrés inondés. Mais heureusement, depuis ce matin, il ne pleut pas. Deuxièmement, les rivières sont en train de baisser et de retrouver un cours normal. 

Savez-vous quand la reconnaissance de catastrophe naturelle interviendra précisément ?

Je pense que ce sera le cas dans les 48 heures. J'ai eu l'assurance que le Premier ministre signerait le décret très, très rapidement. Justement pour aider dans les déclarations d'assurance pour accélérer les procédures.

Caroline Cayeux, maire de Beauvais

Choix de la station

À venir dansDanssecondess