Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Carpentras va accueillir un service délocalisé des finances publiques

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

La commune de Carpentras vient d'être retenue pour accueillir un service de la direction générale des finances publiques. La municipalité s'est portée candidate à l'automne dernier après un appel du gouvernement.

Photo d'illustration Finances publiques
Photo d'illustration Finances publiques © Maxppp - Bruno Levesque

Le gouvernement publie la liste des 50 première villes sélectionnées pour accueillir un service délocalisé des finances publiques. Carpentras dans le Vaucluse en fait partie. La commune a monté un dossier de candidature d'une cinquantaine de pages à l'automne dernier. Elle y a mis en avant son attractivité, ses capacités d'hébergement et des propositions de locaux disponibles dans le centre-ville. Parmi les sites proposés, il y a notamment l'ancienne maison du Département qui était des années auparavant également une gendarmerie. 

Les opérations de localisation des personnels concernés des finances publiques d’Île-de-France ou de grandes agglomérations commenceront l'an prochain en 2021. Pour l'instant, il n'est pas encore précisé combien de personnes cela représente. Les agents viendront s'installer en région sur la base du volontariat. 

Cette démarche s'inscrit, selon le ministre des comptes publics, Gérard Darmanin, "dans l'objectif fixé par le président de la République et le Premier ministre de rapprocher les administrations des citoyens. C'est une des réponses à la crise de confiance envers l'État des populations éloignées des grandes agglomérations." Quelque 408 communes ont répondu à l'appel. D'autres collectivités seront choisies au printemps prochain pour une deuxième vague de déconcentration. À terme, le gouvernement veut relocaliser 3.000 agents.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu