Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Carrière de la Corderie : Françoise Nyssen reste inflexible sur le périmètre classé

lundi 4 septembre 2017 à 21:56 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, indique lundi soir que le périmètre classé de l'ancienne carrière grecque de la Corderie à Marseille ne serait pas modifié. Des élus, dont Jean-Luc Mélenchon, et des riverains lui demandaient de protéger la totalité des 6.500 m².

La carrière antique de la Corderie à Marseille (photo d'illustration)
La carrière antique de la Corderie à Marseille (photo d'illustration) © Maxppp -

Marseille

Françoise Nyssen, la ministre de la Culture annonce ce lundi soir que le périmètre de l'ancienne carrière grecque de la Corderie à Marseille (Bouches-du-Rhône) ne sera pas modifié "par la loi". Ce sont bien 650 m² sur 6.500 m² qui seront donc classés Monument historique.

"Pas de nouveaux éléments permettant de modifier la décision" (Françoise Nyssen)

"La loi ne permet pas à l'Etat d'étendre l'espace protégé à des surfaces qui ne le justifient pas", explique Françoise Nyssen alors que des élus dont le député de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon et des riverains demandaient à la ministre de la Culture de protéger l'ensemble du site, soit 6500 m². "Les services de l'Etat n'ont pas relevé de nouveaux éléments permettant de modifier la décision annoncée en juillet" précise Françoise Nyssen.

"Une décision qui respecte l'histoire de Marseille" (Jean-Claude Gaudin)

Sur ce site, Vinci a l'intention de construire une résidence de huit étages avec 109 logements "haut de gamme". Pour le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, cette décision "respecte l'histoire de notre Ville et lui permet d'inscrire son développement dans la modernité". Il y a quelques jours, France Bleu Provence avait révélé que ce projet allait coûter cher à la ville de Marseille.

Déception des associations de sauvegarde du site

Les associations de sauvegarde du site expriment ce lundi soir leur déception. Guy Coja, le président du comité de quartier (CIQ) de la Corderie et qui est l'invité de France Bleu Provence ce mardi à 7h50 indique que cette décision ne le surprend pas. "Je m'y attendais. La ministre avait déjà pris sa décision mais nous avons l'intention de poursuivre les mobilisations pour empêcher les travaux".