Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

CARTE - Augmentation de la population périurbaine dans les Bouches-du-Rhône

-
Par , , France Bleu Provence

La population globale en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur est de 4,983 millions d'habitant dont plus de 2 millions dans les Bouches-du-Rhône. La population évolue peu dans les grandes villes, à cause d'un effet de masse : ce sont les communes en périphérie qui gagnent en population.

Marseille, 858 120 habitants en 2014.
Marseille, 858 120 habitants en 2014. © Maxppp - jp Amet MaxPPP

PACA, France

L'INSEE publie les chiffres du recensement entre 2009 et 2014. Ce que l'on peut retenir de cette étude, c'est que la population de la région PACA est une population très urbaine. Les 25 plus grandes villes regroupent plus de 50% de la population.

Nous sommes plus de deux millions dans les Bouches-du-Rhône.

Un effet de masse

À Aix-en-Provence, la croissance est de 0%. À Marseille, presque la même chose (+0,2%), soit 7.500 Marseillais de plus en cinq ans, ce qui semble peu à l'échelle d'une ville de plus de 850.000 habitants.

C'est une question d'effet de masse : dans les Bouches-du-Rhône, la population se concentre dans les grandes villes et le marché immobilier est saturé. Les familles n'ont d'autre choix que d'aller s'installer à l'extérieur des métropoles.

C'est le phénomène de périurbanisation. Un phénomène qui se vérifie aussi à l'intérieur des villes : à Marseille, les 7e, 15e et 10e arrondissements se peuplent.

La population augmente peu dans le département (+0,4% contre +0,5% à l'échelle nationale). Les Bouches-du-Rhône gagnent en population, par l'effet de l'accroissement naturel, c'est à dire davantage de naissance que de décès sur cette période de 2009 à 2014. En revanche, elle ne gagne que 0,1% de sa population grâce à son attractivité.

La population dans les communes des Bouches-du-Rhône

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu