Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tarifs du gaz, pollution des transports, carte BTP : ce qui change au 1er juin

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Comme à chaque début de mois, des changements entrent en vigueur à partir du 1er juin notamment ce mois-ci dans le domaine des transports, et du BTP. Les tarifs du gaz quant à eux restent stables.

A compter du 1er juin, les transporteurs ont pour obligation d'informer leurs clients sur la quantité de gaz à effet de serre émise au cours d'une prestation.
A compter du 1er juin, les transporteurs ont pour obligation d'informer leurs clients sur la quantité de gaz à effet de serre émise au cours d'une prestation. © Maxppp - Baziz Chibane

Les principaux changements effectifs à compter du jeudi 1er juin concernent la pollution des transports mais aussi le domaine du BTP. Les tarifs du gaz quant à eux restent stables par rapport à leur niveau de mai, a annoncé mardi la Commission de régulation de l'énergie.

Pas d'évolution pour les tarifs du gaz

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie à environ 5,8 millions de consommateurs en France avaient baissé de 3,3% en mai, après une baisse de 0,7% en avril, du fait du recul de la consommation de gaz lié à la fin de l'hiver. Depuis l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l'ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc.).

Pollution : les professionnels du transport doivent mieux informer

A compter du 1er juin, les transporteurs ont pour obligation d'informer leurs clients sur la quantité de gaz à effet de serre émise au cours d'une prestation. Cette nouvelle loi datant du 26 avril 2017 concerne les personnes publiques ou privées qui proposent des prestations de transport de personnes ou de marchandises. Les professionnels du déménagement, les loueurs de voitures, les agences de voyages mais aussi les collectivités territoriales qui proposent des prestations de transports sont également concernés par ce décret.

Nouvelles régions concernées par la carte BTP

Les employeurs du BTP situés en Auvergne Rhône-Alpes, en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et en Corse doivent doter leurs salariés de la nouvelle carte d’identification professionnelle dès le 1er juin. Instaurée par le gouvernement, cette carte est d’ores et déjà en vigueur dans plusieurs régions comme la Nouvelle Aquitaine, le Centre Val-de-Loire et l’Occitanie. Pour rappel, la carte s’adresse aux salariés qui accomplissent, dirigent ou organisent, même à titre occasionnel, des travaux dans le secteur du BTP (construction, terrassement, assainissement…). En pratique, les employeurs doivent commander les cartes sur le site Internet www.cartebtp.fr et la redevance de 10,80 € par carte demandée est à leur charge.

Téléphonie mobile : bientôt la fin des suppléments tarifaires en Europe

Ce ne sera pas effectif au 1er juin mais à partir du 15, les voyageurs européens pourront téléphoner, envoyer des SMS et se connecter à Internet dans un pays voisin sans supplément de tarif. Malgré la réticence des opérateurs, les frais d’itinérance ou de "roaming" ne seront plus appliqués. Cette nouvelle réglementation concerne les citoyens européens qui se déplacent au sein de l’Union Européenne. En revanche, l’achat d’une carte SIM dans un pays est réservé à ceux qui y travaillent, y résident ou y étudient. Les opérateurs peuvent également surfacturer les tarifs de communication ou de connexion des personnes qui passent plus de deux mois à l’étranger.

© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess